Avec l’hiver vient souvent un vocabulaire bien particulier, et non, je ne parle pas des multiples blasphèmes que vous proférez peut-être à l’endroit de la froide saison. Je veux plutôt parler d’une expression en particulier : le «facteur éolien». Question de vous réconcilier, à moitié, avec l’hiver, voici une explication de ce
phénomène.

En hiver, le vent nous donne l’impression qu’il fait plus froid que le thermomètre ne l’indique. On parle de facteur de refroidissement éolien, calculé en combinant la température de l’air à la vitesse des vents.

Ce calcul permet d’obtenir une lecture de la température ressentie par un être humain en présence de temps froid et venteux. Le facteur de refroidissement éolien mesure la rapidité à laquelle le corps humain perd sa chaleur lorsqu’il est exposé au vent. Il a été créé dans le but de réduire les risques d’hypothermie, d’engelure et d’autres dangers reliés au froid.

En situation normale, notre température corporelle se maintient à 37,2°C. Lorsqu’il n’y a pas de mouvement de l’air, la chaleur dégagée par notre corps réchauffe la couche d’air à la superficie de la peau.

C’est le vent qui chasse continuellement cette couche d’air chaud et la remplace par de l’air plus froid qui nous fait ressentir une température plus basse que la température réelle de l’air ambiant. Le corps doit continuellement compenser cette perte de chaleur pour maintenir la température corporelle à son niveau normal.

Voilà ! Maintenant que vous le savez, habillez-vous chaudement et allez jouer dehors !