PHOTO: François-Xavier Boulanger Nadeau

Non, le sol de Québec ne recèle pas d’os de dinosaures ni de momies. Peu importe, les Indiana Jones québécois ont tout de même fait des trouvailles fascinantes qui nous aident maintenant à expliquer l’histoire de la ville et à comprendre comment vivaient les premiers colons français. William Moss, archéologue et chargé de cours à l’Université Laval, a entretenu le public présent à la Grande Place vendredi dernier sur les fouilles archéologiques qui ont eu lieu depuis le début de l’histoire de Québec. Mais l’histoire de la ville ne commence pas avec l’arrivée de Champlain. Bien avant la venue de l’explorateur et des Européens, il y avait de la vie à Québec! Des armes et des dépouilles en piètre état retrouvées sur le territoire montrent que des hostilités avaient cours entre les différents groupes d’Iroquois du St-Laurent qui peuplaient Québec à l’époque.

Copier-coller
Avec l’arrivée des Français, Québec devient une porte d’entrée pour l’Europe via le fleuve. Les mœurs, l’architecture et les activités portuaires sont d’ailleurs une copie de ce que l’on retrouve en France. Des objets retrouvés lors de fouilles archéologiques sur le site des fondations de la première habitation de Champlain illustrent bien cette influence européenne. Perles, bagues et médaillons européens, terre cuite et grès français montrent également la vie quotidienne peu riche que menait l’explorateur. Les fouilles de sa deuxième demeure témoignent toutefois d’une vie plus aisée et du début des échanges avec l’orient. Des objets luxueux en faïence et en la porcelaine orientale ont été retrouvés. Près de l’emplacement occupé aujourd’hui par le Musée de la civilisation, on retrouve des quais privés, en maçonnerie, parallèles à la grève. Ces installations sont une réplique de ce que l’on retrouve au port de Brest, en Bretagne. D’ailleurs, cette façon d’aligner les quais parallèlement à la rive est typiquement française!

Des trésors à découvrir
De nombreux sites archéologiques ont été ou sont encore fouillés aujourd’hui à Québec. Parmi ceux-ci notons les fondations des maisons de Louis Hébert et de Guillaume Couillard, sous le séminaire de Québec, le Palais de l’Intendant, les fondations du Fort et du Château St-Louis et les vestiges du Musée de la civilisation et de l’auberge St-Antoine. Plus de 14?000 artéfacts ont été retrouvés à ces endroits et sont maintenant protégés au Centre d’interprétation de la Place Royale où le public peut aller jeter un coup d’œil et voir tout ce que l’archéologie révèle sur notre ville.

Le saviez-vous?
Lorsque Samuel de Champlain est arrivé sur le territoire de Québec, il rêvait d’y construire une ville d’importance majeure, à l’image des grandes villes européennes. Il voulait nommer cette ville Ludovica en l’honneur du roi Louis XIII. À sa mort en 1635, le gouvernement de Charles Huault de Montmagny est alors au pouvoir et c’est alors Québec qui est retenu comme nom pour la ville.