Voilà quelque chose dont peut se vanter l’équipe de Microbroue, dont la «Ulav’ale» est en vente au restaurant-bar le Cactus, depuis le 19 janvier dernier. Microbroue est un projet brassicole scientifique des étudiants en biochimie et microbiologie de l’Université Laval visant à appliquer les connaissances scientifiques de ses membres universitaires au brassage de la bière. Le principal sujet d’étude des membres de Microbroue est la levure, la première à leur apporter leur bière, bien avant la serveuse du pub! Ce sont des levures qui transforment le sucre des céréales en alcool. Or, ces micro-organismes contribuent également aux arômes du breuvage alcoolisé, de concert avec le houblon et les céréales utilisées. «Nous avons actuellement une dizaine de levures commerciales que nous tentons de conserver», explique Maxim Moisan, étudiant à la maîtrise en microbiologie et président de Microbroue. Chacune de ces levures façonne ainsi la bière à son propre «goût». «L’objectif à long terme est de trouver de nouvelles levures fermentatives propres au Québec pour produire une bière bien d’ici», conclut M. Moisan.

Crédit photo : Courtoisie, David Martel