Mon équilibre UL tiendra ce mercredi 6 décembre une séance d’échange de regards à l’Atrium du pavillon De-Koninck de 13 :30 à 15 :30. Un moment « unique et touchant » afin de rencontrer des personnes et « ne faire qu’un », l’instant de deux minutes.

 « C’est de permettre à la communauté d’avoir un bref instant, un deux minutes à échanger des regards avec une personne inconnue, afin d’ouvrir son cœur et son esprit à partager une partie de toute l’émotion qui peut se retrouver chez l’un et l’autre dans des périodes stressantes, avec la fin de la session et Noël qui arrivent », explique la coordonnatrice de Mon équilibre UL, Julie Turgeon.

La démarche revient cette année à l’initiative d’un comité conseil composé d’étudiants l’ayant approuvé au début de la session. Le succès des deux évènements similaires organisés l’an dernier par l’organisme Youman a incité le comité à relancer l’expérience. « Certains vont se mettre à jaser, à pleurer, se serrer dans leurs bras », poursuit-elle. L’activité s’inscrit aussi dans un mouvement mondial de valorisation de la bienveillance, d’abord face à soi, mais surtout face aux autres.

« On est tous des personnes qui ont des besoins, souligne Julie Turgeon. On se doit d’échanger. Le parcours de vie se fait par des rencontres avec d’autres. Le fait de ne pas parler crée un moment unique. Soutenir le regard de quelqu’un pendant deux minutes, c’est quelque chose. »

Deux zones seront aménagées pour les étudiant(e)s : une première avec de l’espace pour placer des tapis et s’asseoir par terre, et une seconde avec des chaises installées l’une en face de l’autre.

Développer de saines habitudes de vie

À l’image de Mon équilibre UL, l’évènement vise à développer et maintenir de saines habitudes de vie au sein de la communauté universitaire, et à diriger les personnes vers les différentes ressources déjà à leur disposition. « Nous sommes une courroie de transmission. Tranquillement, le message commence à entrer », indique la coordonnatrice, soulignant le travail de communication qui doit toujours être recommencé avec l’arrivée de nouveaux(elles) étudiant(e)s.

« Les saines habitudes de vie, ça passe par le bien-être, l’altruisme et les liens qu’on forme avec les gens de notre communauté. L’Université Laval est une grosse ville. Chacun a ses réalités à même ses pavillons, ses facultés. Comment peut-on simplifier tout ça ? L’objectif est de vulgariser l’information en lien avec les bonnes habitudes de vie. »

L’organisme travaille à la fois avec le personnel enseignant et la communauté étudiante dans le but de les sensibiliser à l’importance de l’activité physique, de la nutrition et de la gestion du stress. Mon équilibre UL entend aussi mettre en place des environnements favorables à l’acquisition de saines habitudes de vie.

Nouveautés cette année

Le concours culinaire C’est toi le chef reviendra cette année pour une 9e édition, dans une formule renouvelée et mieux adaptée à la réalité des étudiant(e)s. « On veut amener les étudiants à découvrir et à développer le plaisir de cuisiner », souligne Julie Turgeon.

Une retraite en saines habitudes de vie est aussi prévue pour le mois de mars. L’objectif est de faire prendre conscience des différentes habitudes de vie, et de fournir des outils concrets pour les améliorer. « On se débranche pour mieux se rebrancher », enchaîne-t-elle.

Une séance publique de yoga d’une durée d’une heure sera également organisée dans l’Amphithéâtre Desjardins-UL du PEPS, la session prochaine.