Une nouvelle association étudiante accueille les Français à l’Université Laval depuis le début de la session d’automne. La tendance semble être au rassemblement culturel et communautaire sur le campus.

Par ces temps de résurgence d’idées extrémistes, les étudiants de l’Université Laval montrent plus que jamais leur solidarité les uns envers les autres. Cameron Camillo, étudiant français en biologie, fait partie d’eux.

À son arrivée sur le campus à l’automne 2016, il a constaté que l’Université offre une palette très variée en terme d’associations étudiantes, notamment celles regroupant les différentes ethnies présentes dans la communauté étudiante. Cependant, bien que les étudiants français représentent la population étrangère la plus nombreuse sur le campus, Cameron constate très rapidement qu’aucune association ne leur est dédiée.

C’est de là qu’un projet commence à germer dans son esprit. Quel genre d’association, en tant que nouvel étudiant français, aurait-il aimé avoir pour l’accueillir ?

Qu’en est-il de l’intégration des Français ?

L’idée selon laquelle les Français n’ont aucune difficulté à s’adapter, en partageant la même langue maternelle que les Québécois, est très répandue. Or, il n’en est rien. Le Québec, comme chaque endroit dans le monde, possède une culture différente, un accent différent, une gastronomie différente.

C’est une province authentique dans un pays authentique. Et pour les Français qui viennent d’Europe, c’est le bout du monde. C’est pourquoi Cameron a pris l’initiative de fonder le Croissant au Sirop d’Erable, une association consacrée aux francophones européens.

Être membre signifie de participer à des événements et à des activités, tout en bénéficiant de rabais auprès des partenaires, en plus d’avoir accès au site Web sur lequel des articles sont régulièrement publiés. Les bons plans à connaître à son arrivée à Québec, les endroits pour bien manger, s’habiller et sortir, et plus encore y sont partagés.

S’unir, une volonté prééminente.

Bien que l’idée originale était d’accueillir les étudiants français, Cameron Camillo a aussi conscience de l’importance des conseils véhiculés sur son site pour la totalité des étudiants francophones. C’est pourquoi ils sont tous les bienvenus au Croissant au Sirop d’érable.

Le président de l’association souhaite rassembler les Français dans un premier temps afin qu’ils aient un point de repère, mais ce n’est que pour mieux les introduire à la culture québécoise. Le Croissant au Sirop d’érable facilite la transition des étudiants français entre deux mondes : le leur, et celui des Québécois.