Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

À son premier match de quarts de finale WTA en carrière, Françoise Abanda a vu son parcours se terminer contre la troisième favorite du tournoi, Timea Babos, alors qu’elle s’est inclinée en deux manches de 6-3 et 6-2, vendredi soir.

Quelques jours après avoir exprimé le désir de devenir, cette année, la première Canadienne à remporter le tournoi, Abanda a vu son rêve s’envoler en 1 heure et 12 minutes.

Malgré la défaite, la Québécoise semblait satisfaite de ses performances de la dernière semaine.

« Je suis fière. La dernière fois, j’avais perdu au deuxième tour. Cette année, au moins, il y a une progression. Tant qu’il y en a une, je vais dans la bonne direction et je sais que ce que je fais à l’entraînement m’amène à avoir des résultats. »

« Maintenant que j’ai fait un quart, c’est sûr que je me dis que la prochaine fois je vais devoir faire une demi-finale ou une finale. C’était mon premier quart, donc c’était nouveau pour moi. Mais c’est bien de l’expérimenter et de voir le niveau que ça me prend », a avoué celle qui compte jouer un challenger aux États-Unis avant d’aller jouer deux tournois WTA en Europe.

Une baisse de régime

À 3-3 en milieu de première manche, elle a connu un passage à vide que lui a fait payer chèrement la Hongroise par la bouche de ses canons. Avec ses frappes fortes et ses déplacements hors normes, la troisième favorite du tournoi a brisé le service de Françoise Abanda quatre fois de suite, pour remporter les sept jeux suivants.

« Je n’ai pas mal joué, mais elle a très bien joué et bien servi, a analysé Abanda. On a commencé le match égal, et elle a pris un élan. Il faut que la prochaine fois, je reste tête-à-tête et que je garde la même intensité du début à la fin. […] J’ai eu une petite chute et à ce niveau-là, tu ne peux pas te le permettre, parce qu’elle a vraiment pris le momentum et ç’a fait la différence. »

Un regain de vie

La 122e raquette mondiale n’avait toutefois pas dit son dernier mot.

Tirant de l’arrière 4-0 en deuxième manche, Abanda a soudainement semblé avoir un regain de vie, au grand plaisir des amateurs venus la voir. Il s’agissait d’ailleurs de la meilleure foule de la semaine au PEPS.

La joueuse de 20 ans a coupé l’écart de moitié en brisant le service de son adversaire pour la première fois du match à sa cinquième tentative, avant de s’offrir une autre chance de briser à 4-2, sans succès. Babos a finalement décidé de mettre fin au match en se montrant plus agressive sur le service de la Québécoise. Après avoir effacé une première balle de match sur son service, le mal était fait pour Abanda, qui a dû s’avouer vaincu.

« C’est dur de revenir de l’arrière à ce niveau-là. Elle servait très bien. Il fallait que ce soit beaucoup plus stable dans ma performance. »

 

Contre Safarova

Babos retrouvera un visage qui lui est familier en demi-finale, samedi après-midi, en Lucie Safarova.

Les deux joueuses se sont affrontées pour la dernière fois en finale du tournoi de Budapest au mois de février dernier. Après avoir perdu la première manche au bris d’égalité, Babos avait remporté les deux suivantes pour soulever le trophée devant ses partisans. Toutefois, la Tchèque avait auparavant gagné les deux précédents duels entre les deux athlètes.

« Elle m’a battue la dernière fois à Budapest. C’est une grosse serveuse et une bonne battante qui court bien et frappe fort. Ça devrait être un bon match », a analysé Lucie Safarova, peu après sa victoire en quarts de finale.

Babos s’attend également à un match difficile. Au terme de sa rencontre, elle a expliqué que les deux joueuses avaient eu « beaucoup de gros matchs » au cours des dernières années. « Ce sera un autre gros match, elle joue bien. Moi, j’adore jouer ici et le dur est ma meilleure surface », a confié Babos, surtout connue pour ses expressions sur le terrain.

Vendredi, la championne du tournoi en 2013 a fait fi d’un lent départ pour l’emporter en deux manches de 6-4 et 7-5 face à sa compatriote Lucie Hradecka. Tirant rapidement de l’arrière 3-0 en première manche, elle a remporté six des sept jeux suivants pour se sauver avec le set.

« Lucie a vraiment bien commencé. Elle a un excellent service, donc j’attendais une opportunité. De mon côté, j’ai eu un début un peu lent. J’ai dû m’habituer à un timing plus rapide et remonter un bris tôt dans le match, mais je suis très heureuse de mon jeu. J’ai bien servi et je retournais bien, a avoué celle qui remporte un cinquième match en autant d’occasions contre la finaliste du Challenge Bell 2012.

 

Un duel attendu

Lors du tirage au sort samedi dernier, le possible duel entre la première favorite du tournoi et Lucie Hradecka avait tout de suite attiré l’œil de nombreux amateurs de tennis. C’est que la veille, au US Open, les deux joueuses se sont retrouvées au cœur d’une controverse au cours de leur demi-finale en double féminin.

À son premier Grand Chelem sans sa grande amie et partenaire Bethanie Mattek-Sands, blessée gravement à Wimbledon, la championne des trois derniers majeurs faisait équipe avec sa compatriote Barbora Strycova, une autre championne du tournoi de Québec. En demi-finale, elles affrontaient alors une autre paire tchèque composée de Lucie Hradecka et de Katerina Siniakova.

Alors que les deux équipes à égalité 5-5 en deuxième manche, après une première manche gagnée par la paire Hradecka/Siniakova, Siniakova a frappé une balle qui a touché les cheveux de sa coéquipière avant de traverser de l’autre côté du filet. L’arbitre n’ayant rien vu, le point a été accordé au détriment des ex-championnes. Safarova et sa coéquipière ont finalement perdu le match en deux manches de 6-2 et 7-5.

À la fin du match, la numéro un mondiale en double a accusé Hradecka d’être antisportive dans une publication Instagram. « Que vous gagnez ou perdez, vous devez toujours la jouer franc-jeu, a écrit Safarova avant de supprimer son message. Je n’aurais jamais pensé qu’une amie me ferait cela. »

Une semaine plus tard, Safarova n’avait toujours pas parlé à son adversaire à ce sujet.

« On ne s’est toujours pas reparlé. C’est du passé. Ce qui est arrivé est arrivé. J’essaie de ne pas y penser et de repartir à zéro. Éventuellement, on va devoir en parler pour que ça redevienne comme avant. Évidemment, c’était clairement un let et je reste désappointée de ce qui est arrivé », a-t-elle renchéri.

 

Des Canadiennes en demi-finale : Andreescu et Branstine causent la surprise

Bianca Andreescu et Carson Branstine ont causé la surprise de la journée, à l’occasion de leur match de quarts de finale en double. Les deux jeunes Canadiennes de 17 ans ont éliminé les deuxièmes favorites du tournoi, Lucie Hradecka et Barbora Krejcikova, en trois manches de 4-6, 6-3 et 10-7. Les championnes en titre de l’Open d’Australie et de Roland-Garros chez les juniors n’ont pas semblé intimidées par les deux Tchèques, respectivement 10e et 56e au classement mondial du double féminin. Elles affronteront en demi-finale la paire composée de l’Américaine Irina Falconi et de la Hongroise Fanny Stollar.

Andreescu s’était d’ailleurs inclinée en trois manches contre cette même Hradecka au deuxième tour mercredi soir. La jeune Canadienne avait même servi pour le match avant de perdre la troisième manche au compte de 7-5.

Résultats de la journée

[1] Lucie Safarova défait Lucie Hradecka                6-4 7-5

[3] Timea Babos défait Françoise Abanda                6-3 6-2

[4] Tatjana Maria défait Sachia Vickery                   6-1 6-3

[7] Alison Van Uytvanck défait Caroline Dolehide 6-2 6-2

Irina Falconi / Fanny Stollar défont Kaitlyn Christian / Giuliana Olmos             7-6 (2) 6-3

[2] Lucie Hradecka / Barbora Krejcikova c. Bianca Andreescu / Carson Branstine 4-6 6-3 et 10-7

Horaire de samedi

Court Banque Nationale

11h – [4] Tatjana Maria (GER) c. [7] Alison Van Uytvanck (BEL)

Pas avant 13h –  [1] Lucie Safarova c. [3] Timea Babos

Suivi de Irina Falconi (USA) / Fanny Stollar (SUI) c. Bianca Andreescu (CAN) / Carson Branstine (CAN)

Court 1

Pas avant 14h – [1] Timea Babos (HUN) / Andrea Hlavackova (CZE) c. Maria Irigoyen (ARG) / Camilla Rosatello (ITA)

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660