Après avoir dominé le pays en 2012, le Rouge et Or de l’Université Laval est de nouveau champion canadien grâce à une victoire de 25-14 contre les Dinos de Calgary. Laval réalise l’exploit de 2003-2004 en gagnant un deuxième titre de suite. 18 543 spectateurs étaient présents au Stade Telus-UL.

 

La troupe de Glen Constantin s’est rapidement mise au boulot en début de match avec trois bonnes courses, dont deux pour un total de 30 verges de Pascal Lochard (25 courses pour 186 verges). La poussée s’est soldée par un simple sur un placement raté de Boris Bede.

La première demie a été très défensive pour les deux équipes. Celle du Rouge et Or n’a pas donné de point aux Dinos, tandis que celle des Albertains a donné quelques gros jeux au sol qui n’ont finalement pas vraiment été coûteux.

À la demie, c’était 6-0 Laval grâce à un simple et un placement de 19 verges de Boris Bede. Les deux autres points sont venus quand les Dinos ont accordé un touché de sûreté à la fin du 2e quart.

En première demie, Pascal Lochard a mené les joueurs de l’offensive lavalloise avec 12 portées pour 101 verges alors qu’Alex Skinner a complété 5 passes complétées en 15 tentatives pour 63 verges. Du côté de Calgary, Andrew Buckely était 5 en 8 pour 45 verges et avait couru sur 50 verges en quatre courses.

 

L’importance de capitaliser

Comme lors de la demi-finale québécoise contre Sherbrooke, le Rouge et Or n’a pas inscrit de touché avant le quatrième quart, ce qui aurait pu coûter cher. Alex Skinner a terminé le match 8 en 21 pour 93 verges.

Au début du troisième quart, Boris Bede a réussi un placement de 10 verges alors que Pascal Lochard avait amassé environ 45 verges sur quatre courses jusqu’à la ligne de 3 des Dinos. Calgary a fait payer ce manque d’opportunisme en répliquant avec un premier touché sur une course de cinq verges de Jake Harty. C’était alors 9-7 Laval.

Après un botté de dégagement bloqué, Bede a ajouté un autre placement, cette fois sur 16 verges. Une fois de plus, les représentants de l’Ouest sont venus répliquer avec un majeur. Après une longue passe et course de 27 verges à Jake Harty, Andrew Buckey (19/29 pour 247 verges et un touché) a rejoint Mercer Timmis sur 41 verges, ce qui a mené au touché aérien à Chris Dobko sur six verges pour donner l’avance au Dinos 14-12.

Connaissant un match très occupé, Boris Bede a réalisé un quatrième placement sur une distance de 36 verges sur le dernier jeu du troisième quart.

Le quatrième quart a été l’histoire du jeu au sol (55 courses pour 449 verges dans le match, un record) et de la défensive du Rouge et Or (4 sacs et 3 échappées).

Maxime Boutin, à lui seul, a amassé 113 verges durant les quinze dernières minutes (190 au total). Le jeu qui a donné la victoire à Laval est survenu avec moins de six minutes à faire au match quand Pascal Lochard, joueur par excellence du match, a couronné une poussée de 89 verges terrestres avec un majeur. Boris Bede a mis le clou dans le cercueil des Dinos avec son cinquième placement de la finale.

Pour Glen Constantin, il s’agit d’une septième coupe Vanier en tant qu’entraîneur-chef du Rouge et Or (une huitième en tant qu’entraîneur) en neuf présences, alors que pour Blake Nill des Dinos, c’est une troisième défaite en autant de présences en finale canadienne au Stade Telus-UL.

 

*Lisez les réactions des joueurs et entraîneurs dans l’édition du mardi d’Impact Campus.