Chanelle Charron-Watson, étudiante-athlète du club de natation du Rouge et Or, a annoncé la semaine dernière son retrait des bassins. Cette nouvelle a créé la surprise dans le monde de la natation. La blessure à l’épaule que l’étudiante en droit traîne depuis le congé des fêtes, ainsi que son futur accès sur le marché du travail, ont eu une incidence directe sur cette décision. «La blessure à l’épaule que je me suis faite au camp d’entraînement de Noël perdure, et elle a eu comme incidence d’hypothéquer la qualité de mon entraînement. Le fait de me présenter derrière un bloc de départ, limitée dans mes capacités, et blessée, n’est pas quelque chose que j’étais prête à subir. J’aime trop ce sport pour me mettre dans une telle situation. De plus, je vais commencer ma vie professionnelle sous peu, ce qui est un nouveau défi qui exigera beaucoup de mon temps», a-t-elle expliqué dans un communiqué de presse.

Au cours de ses cinq années au sein du club de natation de l’Université Laval, Chanelle Charron-Watson a marqué les esprits en battant quatre records du Rouge et Or, et en détenant la marque au 400 m quatre nages et au 800 m libre. Elle a aussi été nommée athlète de l’année du Rouge et Or en 2007.

Nicholas Perron, l’entraîneur-chef du club de natation, a déclaré que «comme tous les athlètes quand ils quittent, je suis bien fier d’elle. Chanelle avait une éthique de travail extraordinaire. J’ai rarement vu une athlète avec une approche aussi professionnelle et elle peut être fière d’avoir goûté à un très haut niveau dans un sport où la compétition est très féroce.»

La décision de Chanelle Charron-Watson ponctue une année 2008 durant laquelle elle aura vécu la déception de ne pas se qualifier pour les Jeux Olympiques de Pékin.