Photo: F.-X. Boulanger-Nadeau

Les nombreux spectateurs présents ont eu l’air satisfait de la prestation de leurs favoris hier au stade du PEPS. Malgré la bonne performance du Rouge et Or sur l’ensemble de la rencontre, les beaux jeux se sont fait attendre pour n’arriver finalement que lors de la deuxième période.

Avant cela, les Lavallois n’ont inscrit leurs deux premiers points que sur un touché de sûreté concédé par la défensive des Mustangs et ont multiplié les pénalités sur des erreurs de jugements. Le quart-arrière partant, César Sanchez a quand même pu montrer ses belles qualités techniques sur deux très belles actions en fin de premier quart. La preuve que sa belle saison 2007 n’était pas un accident.

Benoît Groulx, le joueur étoile au Québec en 2006, et surtout le grand blessé de la saison dernière, faisait son retour au jeu à la place de Sanchez au deuxième quart. Malheureusement pour lui, ses coéquipiers ont eu beaucoup de mal à capter ses passes et lui-même a commis plusieurs
erreurs dans ses lancés.

Pendant ce temps-là, les Mustangs inscrivaient un touché et prenaient les devants 7 à 5. Finalement, la période s’est conclue sur la marque de 9 à 7 pour les Mustangs, et une interception de la défensive ontarienne sur une passe de Groulx.

Le réveil de Groulx
C’est en début de deuxième période que Groulx s’est décidé à sonner la charge. Par deux fois, il va trouver Bouvette dans la zone de but, et ainsi amener les siens devant les Mustangs, par la marque de 21 à 9.

Groulx ayant fini son travail, le troisième quart arrière, Bruno Prud’homme a pris sa place pour, lui aussi, faire briller ses coéquipiers.