Tenant du titre provincial, le Rouge et Or badminton a réédité l’exploit cette fin de semaine, en remportant les bannières québécoise féminine et masculine. Après avoir battu en demi-finale McGill, pour les femmes, et l’UQÀM, pour les hommes, sur la marque de 5 à 0, les deux équipes lavalloises étaient confrontées à l’Université de Montréal.

Les hommes n’ont pas fait de détail face à l’une des meilleures équipes au pays, puisqu’ils se sont largement imposé 4 à 1, notamment grâce à trois victoires en simple. Les joueurs les plus en vue ont été Maxime Bélanger et Simon Ferland-Lepage. Du côté des femmes, la finale s’est avérée plus complexe contre les favorites du championnat canadien. Il a fallu attendre le simple entre la Lavalloise Daphnée Lecorre-Laliberté et la Montréalaise Isabelle Mercier-Dalphond pour connaître l’équipe victorieuse au Québec. C’est l’étudiante-athlète de Laval qui l’a emporté et a ainsi créé la surprise, puisque Mercier-Dalphond était invaincue
jusque-là.

«Je suis très satisfait. L’objectif était de progresser constamment, pour pouvoir coiffer les autres sur la fin, et on peut voir que le plan a fonctionné», a expliqué Étienne Couture, l’entraîneur-chef du Rouge et Or, au lendemain de la victoire. Ainsi, M. Couture aimerait rendre «hommage à ses joueurs et joueuses qui ont travaillé fort jusqu’à la fin, même si quelques fois, le contexte était difficile. Mais ils ont compris la démarche», avec les résultats de cette fin de semaine.

Les prochains rendez-vous importants seront les qualifications pour le championnat canadien en format équipe mixte, et le championnat provincial individuel, qui auront tous deux lieu au Peps les 14 et 15 mars prochains.