Les joueurs du Rouge et Or ont rapidement donné le ton au match, en battant le gardien de Sherbrooke dès la deuxième minute de jeu. L’équipe locale a ensuite bien contrôlé le ballon pour inscrire un deuxième but par le joueur du match, Alexandre Douville, en milieu de première demie. L’attaquant lavallois en inscrira un deuxième, son quatrième en quatre matches. En deuxième demie, le Rouge et Or a continué de dominer ses rivaux, ratant quelques chances et s’installant durablement dans le territoire de Sherbrooke. Après le but de Douville, une superbe longue passe du capitaine Alexandre Lévesque-Tremblay a résulté en une échappée et en un but de Samuel Georget, qui avait déjà été complice de deux autres buts durant la rencontre. À 4-0, l’issue de la partie était scellée.

«Nous avons fait de très beaux jeux. Nous avons vraiment été efficaces», a analysé Samir Ghrib, entraîneur-chef de l’équipe masculine. Celui-ci a été étonné d’une telle domination de son équipe. «C’est la première fois qu’on bat Sherbrooke d’une façon aussi flagrante», a-t-il expliqué. Il a toutefois déploré que trois de ses joueurs aient été blessés durant la partie et n’aient pas pu revenir au jeu. Il a cependant assuré qu’il n’y avait rien de grave dans leurs cas. Après leur première défaite la semaine passée contre l’UQÀM, M.Ghrib a décidé de changer de système de jeu. «En soccer intérieur, c’est le temps d’expérimenter et pour ce match, cela a bien fonctionné», a-t-il conclu.

Après cette quatrième victoire, le Rouge et Or se trouve toujours derrière l’UQÀM, invaincue en cinq rencontres, au classement général. Rien n’est encore joué, puisqu’il reste toujours deux rencontres à la saison régulière.

Un autre blanchissage
Dès le début de la partie, les Lavalloises Caroline Collin et Marie-Michèle Vallée ont fait vibrer les cordages du filet adverse avec deux buts de loin. Il n’en fallait pas plus pour que la gardienne de l’Université Laval, Caroline Paré, garde son équipe dans le match en réalisant de beaux arrêts. «Ce qui est impressionnant, c’est que ce n’est pas une gardienne naturelle, c’est une demie convertie en gardienne», a affirmé Helder Duarte, l’entraîneur-chef de l’équipe féminine. Caroline Paré a réalisé son quatrième blanchissage en cinq rencontres, ce qui fait d’elle la gardienne ayant accordé le moins de buts dans la ligue de soccer intérieure féminin.

La domination de l’Université Laval a continué en deuxième demie, alors que la rapide attaquante Caroline Vaillancourt a marqué lors d’une échappée. Le reste du match était une formalité pour le Rouge et Or, qui a bien fait circuler le ballon. Même s’il manquait quelques joueuses à la formation lavalloise, le Rouge et Or est reparti du campus Notre-Dame-de-Foy avec une cinquième victoire en autant de partie.

«Nous avons été très solides défensivement et offensivement», a analysé M.Duarte. Il affirme toutefois que son équipe a été chanceuse et opportuniste lors de ce match. Pour l’entraîneur, cette victoire est une petite revanche, puisque son équipe avait perdu en fusillade l’automne dernier contre Sherbrooke lors d’une partie à l’extérieur.

Avec cette victoire, l’équipe féminine s’assure de la première place au classement général et, donc, d’une qualification directe pour les demi-finales provinciales.