Le tournoi a été remporté par les Pronghorns de l’Université de Lethbridge. L’équipe locale a vaincu les X-Women de
St. Francis Xavier au compte de 29 à 15. Avec cette victoire, les Horns raflent le trophée Monilex pour une deuxième année consécutive, le deuxième de leur histoire.

L’Université Laval a commencé le championnat de belle façon vendredi dernier. Le Rouge et Or a remporté sa première partie de la ronde de qualifications par la marque de 26 à 5 contre Western Ontario, dans un match que Bill McNeil a décrit comme étant «le meilleur match que son équipe ait disputé dans l’année». Claudianne Renaud a réussi trois transformations dans la victoire sur les essais de Onienté K. Laflamme, Karen Paquin et Constance Loubier.

La seconde joute a été beaucoup plus difficile pour les Lavalloises qui se sont buttées à la solide défensive des Pronghorns de Lethbridge. Le Rouge et Or n’a d’ailleurs jamais été capable de marquer dans ce match dominé 33 à 0 par les championnes canadiennes.

En demi-finale, ce sont les X-Women de St. Francis Xavier qui ont battu le Rouge et Or au pointage de 36 à 5. Les médaillées d’argent se sont fait voler le blanchissage dans les derniers instants du match. Catherine Carrier a réussi à marquer un essai sur l’ultime jeu de la partie.

Une performance historique
L’Université Laval a donc réussi à atteindre le championnat canadien à deux reprises en seulement quatre ans d’existence. La dernière fois, en 2006, le Rouge et Or avait perdu ses trois parties pour terminer au dernier rang de la compétition. Cette fois, les Lavalloises ont été beaucoup plus convaincantes, même si elles n’ont pu mettre la main sur la médaille de bronze. Cette amélioration laisse présager de belles choses pour le Rouge et Or dans l’avenir.

Les deux essais marqués par les Lavalloises dans leur bataille pour la troisième position ont été marqués par Karine Marchand et Catherine Carrier. Claudianne Renaud a aussi réussi à convertir un des deux essais de son équipe pour marquer deux points.

Parmi les autres équipes participantes, les Mustangs de Western Ontario ont terminé au 5e rang, tandis que les Pandas de l’Alberta on terminé en 6e et dernière position. Le match décisif a été remporté 22 à 5 par les Mustangs.

L’entraîneur-chef, Bill McNeill, n’a pas retourné nos appels pour nous donner ses impressions.