La première demie a été l’affaire des unités spéciales, alors que les offensives des deux équipes se sont butées à des défensives coriaces. Après un placement réussi par William Dion du Vert et Or, Christopher Milo a réussi à botter le ballon entre les poteaux quatre fois plutôt qu’une pour assurer la réplique du Rouge et Or.

La seconde partie de la rencontre a débuté de façon explosive avec le numéro 15, Sébastien Lévesque, qui a retourné le botté d’envoi sur 49 verges. Cet effort a finalement mené a un autre placement réussi par Milo.

C’est d’ailleurs ce même numéro 15 qui a donné le premier touché de la rencontre aux
15 253 spectateurs présents pour la rencontre. Sébastien Lévesque a percé la défensive du Vert et Or en portant le ballon sur 40 verges. «J’ai rendu hommage à mes coéquipiers qui ont fait des beaux blocs, je suis content d’avoir brisé la glace», a-t-il affirmé après le touché.

Lévesque est d’ailleurs revenu à la charge au 4e quart en parcourant les 57 verges qui le séparait de la zone des buts. Le receveur de passes, Mathieu Picard, a réussi l’autre touché du Rouge et Or en captant une passe de 12 verges lancée par Benoît Groulx.
Glen Constantin satisfait
L’entraîneur-chef du Rouge et Or s’est dit content du résultat de la rencontre. «On a fait preuve de sang-froid, on a été disciplinés, on a prouvé qu’on est une équipe mature», a-t-il analysé après la rencontre.

Même si l’Université Laval a connu un début de match laborieux, M. Constantin s’est dit satisfait de la performance de son équipe. «Les choses ont bien tourné pour nous, on a joué du bon football», a-t-il assuré.

Pour le quart-arrière du Rouge et Or, Benoît Groulx, les difficultés qu’a connu son offensive en première demie étaient dues à la défensive très mobile du Vert et Or. Le quart-arrière a ajouté que la mise en marche d’un jeu au sol efficace a permis au Rouge et Or de battre la défensive adverse. «On a fait les ajustements nécessaires et on est revenu fort en deuxième demie», a-t-il expliqué après la partie.

Sébastien Lévesque a terminé la rencontre avec sept courses pour des gains de 129 verges. Benoît Groulx a , quant à lui, complété 21 de ses 36 passes pour des gains de 288 verges. De son côté, le botteur Christopher Milo, a battu un autre record provincial, celui du plus grand nombre de placements réussis dans une saison avec 22 placements.