En fin de semaine dernière, l’équipe du Rouge et Or s’est dirigée à Windsor pour participer au championnat díathlétisme du Sport interuniversitaire canadien (SIC). L’Université Laval a terminé le tournoi avec un total de 4 points chez les hommes et de 18 points chez les femmes. Ce sont les Lancers de Windsor, les favoris locaux, masculins et féminins, qui se sont emparé du titre national avec un total de 145,4 points chez les hommes et de 91 points chez les femmes.

Dès la première journée de compétition, Geneviève Thibault du Rouge et Or a battu le record universitaire canadien au 60 m féminin avec un chrono de 7,31 secondes en finale. Au classement général, les Lancers de Windsor ont dominé les deux premiers jours du tournoi et étaient classés premiers avec un total de 94 points chez les hommes et de 62 points chez les femmes. L’étudiante-athlète des Lancers, Jim Steacy, a battu un record au lancer du poids, ce qui lui a permis de remporter l’or. Au saut en longueur, l’équipe hôtesse masculine s’est emparée des cinq premières positions. Cette équipe a continué de briller en remportant la première et la troisième place au saut en hauteur.

À l’aube de la troisième journée de compétition, l’équipe de l’Université Laval était classée en 15e position chez les hommes et en 9e chez les femmes. La lutte était très serrée entre l’équipe de Windsor et celle des Gryphons de Guelph pour le titre de la meilleure équipe féminine. Au final, seulement un point a séparé les Lancers des Gryphons. Digne d’un scénario hollywoodien, la course a vu les Lancers prendre le contrôle du tournoi avec une quatrième position, alors que les Gryphons ne se sont classés qu’à la neuvième place.