L’équipe d’Helder Duarte, entraîneur-chef de l’équipe féminine, est en pleine reconstruction. Avec 10 recrues sur un effectif de 20 joueuses, le technicien lavallois doit miser sur l’adaptation de l’équipe à de nouvelles équipières, mais aussi au niveau universitaire.

Et c’est peut-être ce qui a manqué au Rouge et Or pour s’imposer vendredi soir face à l’UdM. «Les recrues étaient un peu nerveuses et on a encaissé un but dans les 30 premières secondes. On n’a pas eu beaucoup de pratiques communes et aucun match hors-concours, alors que les Carabins en ont
eu six.»

En plus de ces lacunes, les Lavalloises ont raté l’occasion de revenir à la marque, lorsqu’elles ont raté un tir de pénalité en fin de première demie. Elles s’inclineront finalement 1-0.

Par contre, leur rencontre de dimanche face à l’UQAM fut toute autre. Les joueuses d’Helder Duarte se sont imposées avec brio, sur la marque de 3 à 2, grâce, notament, à une bonne cohésion défensive et une confiance retrouvée. M. Duarte assure qu’avec de la pratique, les recrues vont s’affirmer et que l’équipe va trouver une réelle cohésion.

Une fin de semaine prolifique
«Magnifique !» Voici comment Samir Ghrib, l’entraîneur-chef de l’équipe masculine a décrit la fin de semaine de son équipe. Avec un match nul 2-2 face à l’Udm et une victoire probante 3 à 1 contre l’UQAM, M. Ghrib a de quoi être satisfait.

«C’est toujours difficile de jouer contre l’UdM chez eux. Il y avait beaucoup d’intensité et de monde dans les tribunes. On se serait cru en finale provinciale», a-t-il commenté. Menés deux fois à la marque, les Lavallois ont eu les ressources nécessaires pour revenir à chaque fois, et ce, grâce à leurs forces principales : la rapidité et la technique.

La victoire de dimanche face à l’UQAM a confirmé ces bonnes dispositions. Deux buts rapides en première demie, entre la 35è et la 37è minute, ont permis aux Lavallois de se mettre à l’abri. Un super coup-franc d’Omar Gutirriez, à la 69è, a mis fin aux espérances montréalaises. L’UQAM a toutefois inscrit un but en fin de match sur une erreur de la défense du Rouge et Or. «C’est une belle victoire. Cette année, on a de la profondeur sur le banc, ce qui nous permet d’avoir beaucoup d’alternatives», se félicite Samir Ghrib.
 

Prochaines rencontres à Trois-Rivières le 12 septembre, puis les deux équipes feront leur retour au Stade du PEPS le 14 septembre