À l’aube d’une saison estivale bien remplie, huit athlètes de demi-fond de l’équipe d’athlétisme du Rouge et Or tiennent un camp d’entraînement en altitude à Mammoth Lakes, en Californie. Quelques compétitions figurent également au menu de ce séjour d’un mois sur la côte ouest américaine.

Félix-Antoine Lapointe, entraîneur-chef de la formation d’athlétisme lavalloise, l’affirme d’emblée : ce camp d’entraînement à 2400 m au-dessus du niveau de la mer est probablement celui qui se déroule le mieux depuis son entrée en poste il y a de cela quatre ans. « L’ensemble de l’organisation est impeccable, lance-t-il. Nous avons accès aux heures de piste que nous désirons, et les installations sportives, tout comme notre maison de location, sont de grande qualité. Vraiment, il n’y a rien à redire. »

La situation géographique de Mammoth Lakes, une municipalité de 8000 âmes perchée dans la Sierra Nevada, joue également un grand rôle dans le succès que connaît le camp du Rouge et Or. En effet, le lieu est réputé chez les coureurs puisqu’il offre des options d’entraînement à haute, à moyenne et à basse altitude. C’est pourquoi des athlètes comme Meb Keflezighi, récent vainqueur du Marathon de Boston, et Ryan Hall, détenteur du meilleur temps américain sur marathon, s’y entraînent régulièrement.

L’entraînement en altitude a tout de même nécessité une certaine adaptation de la part des coureurs lavallois. « Les cinq premiers jours ont été plus difficiles, reconnaît Félix-Antoine Lapointe. Les athlètes se sentaient fatigués et déshydratés. Après trois semaines passées dans cet environnement inhabituel, nous sommes indéniablement plus résistants. »

Cette forme d’entraînement est couramment utilisée pour stimuler la production de globules rouges circulant dans le sang et ainsi maximiser les capacités en endurance.

Record sur 5000 m

Le séjour américain du club d’athlétisme du Rouge et Or a débuté à la mi-avril par une participation à deux compétitions sur piste du circuit de la National Collegiate Athletic Association (NCAA). Charles-Philibert Thiboutot, récipiendaire du titre d’athlète de l’année du Rouge et Or, a signé un temps exceptionnel de 13 : 56.72 min. sur 5000 m dans le cadre de la Mt. Sac Relays, une de ces deux compétitions. Ce faisant, il devient un des 8 Québécois à avoir brisé la barrière des 14 minutes dans l’histoire.

Aux dires de Félix-Antoine Lapointe, cette performance exceptionnelle du spécialiste lavallois de 1500 m est tout sauf le fruit du hasard. « Les entraînements que l’on avait faits à Québec avant de partir en Californie laissaient présager un tel résultat. Le fait qu’il ait réussi à transposer le tout n’en est que plus satisfaisant », déclare l’entraîneur, visiblement satisfait de la performance de son jeune protégé.

Le camp du Rouge et Or doit prendre fin d’ici la mi-mai avec la participation des huit athlètes à deux autres compétitions sur piste. La saison estivale du club d’athlétisme se déroulera en grande partie au Québec et, dans une moindre mesure, en Ontario où quelques courses seront au programme. Les Championnats canadiens qui auront lieu la dernière fin de semaine de juin à Moncton verront également des athlètes lavallois défiler.