De retour d’un séjour de trois semaines en Chine et à l’aube de sa saison 2015-2016, l’équipe masculine de basketball du Rouge et Or a le moral gonflé à bloc.

Les dix parties jouées au pays de Yao Ming contre des formations issues de la Chinese Basketball Association ainsi qu’une équipe américaine et une du Brésil ont beaucoup apporté au Rouge et Or. En plus de cimenter l’esprit d’équipe, cette « expérience superbe sur toute la ligne » a été « ultra positive pour notre développement », assure Jacques Paiement Jr, l’entraineur-chef de la formation.

Les responsables : leurs adversaires, des professionnels de 25-26 ans, qui leur ont donné beaucoup de fil à retordre. « Contre eux, tu ne peux pas relaxer une seule seconde, raconte celui qui amorce sa huitième saison à la barre de l’équipe. On a vraiment bien répondu face à ça. » La preuve : la fiche de 4-6 maintenue par la formation qui, pour l’occasion, représentait la Capitale nationale.

Les conditions dans lesquelles l’équipe était placée ont aussi été un test pour sa chimie. Décalage horaire monumental à surmonter, déplacements nombreux et coûteux en temps, amphithéâtres enfumés par la cigarette, arbitres très peu impartiaux : l’expérience n’a pas été de tout repos, peut-on lire dans un texte signé par le numéro six, Karl Demers-Bélanger, sur le blogue « Ma Vie en Rouge et Or ».

Les yeux sur la saison régulière

De retour au Québec depuis le 26 octobre, le Rouge et Or porte maintenant son regard sur la saison régulière. Cette dernière s’amorce vendredi soir prochain à domicile. Pour l’occasion, les Stingers de Concordia visitent le parquet du PEPS.

De l’avis de Jacques Paiement fils, c’est du côté des Gaiters de Bishop’s, champions de l’an dernier, mais surtout des redoutables Redmen de McGill qu’il faut regarder cette saison. « Sur papier, ils sont très bons […]. Ils ont l’expérience, ont déjà gagné et sont tough. »

Encore cette année, Paiement pourra compter sur Karl Demers-Bélanger, Thibaud Dezutter, Antoine Beaumier, Charles-André Edorh et Alexandre Leclerc, cinq joueurs « capables de marquer 20 points à n’importe quel match ». À ce quintet de choc, qui forme le cœur de la formation lavalloise, viennent se greffer quelques vétérans et quatre nouvelles recrues.

En 2014-2015, le Rouge et Or avait conclu la saison régulière avec une fiche de neuf victoires et six défaites. La formation s’était ensuite inclinée en demi-finale québécoise contre Bishop’s.

Basketball Hommes- Infographie Guillaume VillemaireInfographie : Guillaume Villemaire