Les bouteilles de champagne n’étaient pas encore ouvertes qu’on parlait déjà de la prochaine saison sur les lignes de côté. Les sujets de discussion allaient de l’organisation de la 50e Coupe Vanier à Québec jusqu’à jouer « pro » en Europe.

Le recteur de l’Université Laval a laissé entendre, après le match, que l’institution pourrait être dans la course pour l’obtention de la finale canadienne à nouveau en 2014. « Avec l’organisation du Rouge et Or et les nouvelles installations, on ne dirait pas non à la 50e Coupe Vanier », a confié Denis Brière.

Le Sport interuniversitaire canadien (SIC) ne ferme pas la porte non plus à ce qui serait une quatrième Coupe Vanier en six ans à Québec, mais les responsables n’ont rien voulu rendre officiel. En fait, Laval est dans la course à chaque année en quelque sorte en raison de la popularité du football dans la région et de la qualité de ses infrastructures. Il s’agit d’abord de savoir si le SIC ne préfèrerait pas tenir le match en marge de la Coupe Grey comme en 2011 et en 2012. Si c’est le cas, la Coupe Vanier serait de retour à Vancouver en 2014.

L’identité de la ville hôte sera connue dans les prochains mois.

Les Dinos seront de retour
Calgary représentait cette année la deuxième équipe la plus jeune au pays, et selon l’entraîneur-chef Blake Nill, il faut s’attendre à les revoir la saison prochaine. « Je suis extrêmement déçu, a confié le pilote albertain après la rencontre, mais la plupart de ces jeunes ont 18 ou 19 ans. Et vous savez quoi? Au quatrième quart, ils avaient l’avance. Je suis très fier d’eux. Ils seront de retour. Ils ont seulement besoin de revenir plus gros et plus forts. »

Même son de cloche du côté du quart-arrière Andrew Buckley. « Tout au départ en mars et mai, on était au fond lorsqu’on a perdu un coéquipier, et de venir ici… On a fait un bon bout de chemin et on a vraiment grandi ensemble comme une famille », a-t-il expliqué. « Je suis fier de tous. On va aller en saison morte, devenir plus gros, plus rapides, et on va être de retour ici. »

La suite chez les professionnels
Quelques joueurs de l’édition actuelle du Rouge et Or en étaient à leur dernier match au football universitaire. Les Yannick Morin-Plante, Guillaume Rioux, Tristan Grenon, Maximilien Ducap, Vincent Plante, Christopher Lavaud et Abel Boucher accrocheront ainsi leurs crampons, ou encore pourraient-ils poursuivre leur carrière chez les professionnels.

C’est le cas de Grenon. Le quart-arrière de 24 ans a annoncé après la rencontre avoir conclu une entente de six mois avec les Pioners de L’Hospitalet, un club évoluant à Barcelone dans le Championnat de football d’Espagne. « Je pars en janvier, je n’en sais pas vraiment plus que ça pour l’instant », a-t-il admis. Guillaume Rioux pourrait le rejoindre de l’autre côté de l’Atlantique si on ne lui donne pas sa chance dans la LCF, semble-t-il. Yannick Morin-Plante en est un autre qui pourrait faire le saut chez les « pros ». Il aura l’occasion de percer l’alignement des Stampeders de Calgary à nouveau la saison prochaine, lui qui avait entamé la saison sur leur escouade de pratique.

Outre les joueurs de cinquième année, Boris Bede et Jean-Alexandre Bernier ne seront vraisemblablement pas de retour avec l’équipe l’an prochain, en raison de la nouvelle règle des 24 ans. Les deux devraient toutefois avoir l’occasion de se faire valoir auprès des équipes de la LCF.