Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

Le Rouge et Or de l’Université Laval a remporté sa 50ième victoire en éliminatoires en 22 ans d’existence en disposant du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke par la marque de 45 à 0 samedi dernier au Stade Telus-UL. Les visiteurs ont offert une opposition plus que respectable mais ont finalement baissé pavillon devant une équipe en mission et une foule survoltée, malgré le froid.

Cette victoire par blanchissage était la troisième en cinq matchs (22-0 contre les Carabins le 21 octobre et 34-0 contre les Redmen le 1er octobre), témoignant de la puissance défensive du Rouge et Or à l’approche de la finale du RSEQ. L’Université Laval prendra part à la Coupe Dunsmore pour une 15ième fois d’affilée (une 19e au total), samedi prochain contre les Carabins de l’Université de Montréal.

« Pour nous, l’objectif c’est de ne pas laisser de traces de carences sur vidéo, explique le pilote lavallois, Glen Constantin. Notre défensive est super importante, c’est une marque des équipes championnes. On doit continuer dans cette vaine. C’est un nouveau match, il faut oublier le 22-0. »

L’offensive coule le Vert & Or

Après un botté court sur le premier jeu du match, Hugo Richard et ses coéquipiers ont bénéficié d’un positionnement favorable à la ligne de 46 verges. Deux belles pièces de jeu orchestrées avec Jonathan Breton-Robert, sa cible préférée au premier quart, ont permis au Rouge et Or de remonter le terrain pour inscrire le touché sur une course de 2 verges de Richard. Sherbrooke a offert quelques belles percées offensives avant la fin de l’engagement, sans toutefois s’inscrire au pointage. Le quart-arrière des locaux a connu un fort début de partie avec 8 passes complétées en 9 tentatives pour des gains de 95 verges.

La défensive du Vert & Or est arrivée sur le terrain le couteau entre les dents au deuxième quart, neutralisant les attaques de Laval en exerçant une pression constante sur Richard tout en profitant d’un brin ou deux de chance. La ligne offensive du Rouge et Or a semblé débordée, n’arrivant pas à dégager du temps et de l’espace pour permettre à l’architecte de déployer ses stratégies. Des séquences offensives brouillonnes de Sherbrooke ont toutefois bousillé les efforts de leurs coéquipiers, peinant à traverser la ligne médiane et provoquant un revirement avec trois minutes à faire profondément dans leur territoire défensif. Il n’en fallait pas plus pour que les hommes de Constantin doublent leur avance sur un autre jeu court d’Hugo Richard.

« On a pris nos chances et ça n’a pas roulé de notre côté, a affirmé l’entraineur du Vert & Or, Mathieu Lecompte. On a travaillé fort. Je suis content de la tenue de la défensive lors des deux premiers quarts. On ne peut pas s’attendre à tenir pendant toute la partie, il faut aussi produire à l’attaque. »

Des revirements très couteux

Alors que les visiteurs évoluaient tout près de la zone des buts du Rouge et Or en première demie, une interception d’apparence anodine a permis aux locaux de remonter une fois de plus le terrain pour inscrire un touché sur une passe de 60 verges de Richard vers Benoit Gagnon-Brousseau. Le même scénario s’est répété avant de retraiter au vestiaire, entrainant un troisième converti pour le quart-arrière des rouges. Le tableau affichait 28-0 en faveur des favoris de la foule à la mi-temps, une marque peu représentative de l’opposition qu’offrait jusque là le Vert & Or.

« Ça a pris un peu de temps avant de mettre les efforts qu’on voulait, a nuancé l’entraineur du Rouge et Or. C’est quelque chose à corriger. On ne terminait pas nos séquences offensives. Je pense que le match a tourné après les trois revirements. »

La formation sherbrookoise n’a pas semblé se remettre de ce coup dur, alors que les marques de frustration et les erreurs de concentration ont commencé à se multiplier. Bien que cette dernière ait tenté tant bien que mal de rester dans le match, le Rouge et Or a continué de creuser son avance au troisième quart. La marque était de 30-0 à la fin de l’engagement, en raison d’un touché de sureté concédé par l’offensive du Vert & Or.

Le quatrième quart s’est déroulé à l’image du reste de la partie, alors que la défensive de Sherbrooke faisait de son mieux pour contenir les attaques répétées des locaux pendant que son offensive peinait à provoquer quoi que ce soit. Laval s’est inscrit à la marque tôt dans la période, sur un botté de placement de David Côté. Une belle course d’Alexis Côté avec un peu plus de 7 minutes à faire a permis à Vincent Alarie-Tardif d’inscrire le cinquième majeur de son équipe dans le match, sonnant le glas de la saison du Vert & Or et de l’après-midi des spectateurs qui en ont profité pour commencer à quitter le stade. Le Rouge et Or a ajouté un autre placement avant la fin de la partie.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660