Pour tous les amateurs de hockey, le début du mois d’avril rime inévitablement avec les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey ( LNH ). Malgré l’absence de nos Canadiens, les partisans auront plusieurs bons duels à leur disposition.

Raphaël Bergeron-Gosselin

Dans l’association de l’est, les résultats des quatre séries qui débuteront à partir de mercredi sont très difficiles à prédire. L’égalité des équipes durant la saison devrait créer tout un spectacle.

Les Sénateurs d’Ottawa, que plusieurs voyaient terminer au septième rang, ont éprouvé plusieurs difficultés lors des deux dernières semaines de la saison pour finalement enlever le huitième et dernier rang donnant accès aux séries. Cette année, les Rangers ont excellé en défensive, surtout grâce au brio de leur gardien Henrik Lundqvist, en n’accordant que 187 buts. Les Sénateurs ont éprouvé plus de difficulté à ce niveau ayant accordé 249 buts. Ils sont tout de même sortis gagnants trois fois sur quatre cette saison contre 
les Rangers.

L’affrontement entre les Bruins classés deuxième et les Capitals classés septième pourrait être beaucoup plus éprouvant que plusieurs le croient. Les Capitals auraient très bien pu terminer au troisième rang. Malgré l’incertitude devant le filet pour l’équipe de Washington, leurs trois victoires en saison régulière contre les Bruins en quatre occasions laissent percevoir une lueur d’espoir. Le retour au jeu de Nicklas Backstrom donnera également une énergie supplémentaire aux Caps.

L’affrontement entre les impressionnants Panthers et les Devils du New Jersey risque de ne pas représenter le classement général. Les Floridiens ont terminé au troisième rang et les Devils au sixième, mais sur la glace, cet écart ne voudra plus rien signifier. Le nouvel entraîneur des Devils, Pete DeBoer, voudra tout faire pour éliminer son ancienne équipe. Martin Brodeur voudra également prouver qu’il est toujours capable de mener une équipe jusqu’à la finale de la 
Coupe Stanley.

La série entre les Penguins et les Flyers devrait sans aucun doute être la plus palpitante. Ces deux rivaux de Pennsylvanie possèdent le talent pour remporter la Coupe Stanley, mais une seule franchira la première ronde. Malkin pour les Penguins et Giroux pour les Flyers sont deux candidats pour le trophée Hart remis au joueur le plus utile à son équipe. Il ne faut pas oublier le retour de Crosby et l’expérience en série de Jaromir Jagr. Toute une série est à prévoir.

Du côté de l’Ouest

Dans l’association de l’ouest, les choses semblent plus évidentes à prédire, mais rien n’est jamais joué.

Le brio du gardien Jonathan Quick tout au long de la saison, est la seule raison que possède les Kings de pouvoir vaincre la meilleure équipe de la LNH cette saison, les Canucks de Vancouver. Quick a inscrit dix jeux blancs et a inscrit 35 victoires. Toutefois, si une équipe possède une attaque pour résoudre ce mystère, c’est bien les Canucks. La logique devrait être respectée dans cette série assez inégale à première vue.

Les impressionnants Blues de St-Louis n’auront pas la tâche facile en affrontement la septième équipe, les Sharks de San Jose. Les deux gardiens des Blues, que plusieurs connaissent en Jaroslav Halak et Brian Elliott, ont tous deux été exceptionnels durant la saison. Les Sharks ont beaucoup d’expérience en série, mais ont rarement réussi à se rendre loin. Cette difficulté à progresser en série devrait se poursuivre encore cette saison.

Malgré les rumeurs qui amèneraient les Coyotes à Québec, les joueurs ont su demeurer concentrés et enlever le premier titre de division de l’histoire de la concession. Les Coyotes tenteront également d’accéder à la deuxième ronde des séries pour la toute première fois. Ce ne sera pas une tâche aisée contre les champions de la Coupe Stanley en 2010, les Blackhawks 
de Chicago.

Tout au long de la saison, les Prédateurs et les Red Wings ont été deux équipes assez similaires. Seulement deux points les séparent au classement général et les six affrontements lors de la saison ont été séparés équitablement. Toutefois, en séries, l’expérience compte pour beaucoup et les Wings sont largement favoris sur ce point.

Les quatorze équipes qui sont dorénavant éliminées des séries n’attendent plus que la pige pour connaître l’ordre du prochain repêchage. Ce tirage a lieu le mardi 10 avril et l’équipe qui sera gagnante aura la chance de mettre la main sur un joueur russe très talentueux, Nail Yakupov, si elle le désire. Souhaitons que les partisans du Canadiens qui n’ont pas eu la chance de se réjouir souvent cette saison aient une raison de le 
faire ce mardi.