Le match, qui se déroulait au Peps, a pris du temps à débloquer malgré une certaine domination du Rouge et Or. Les locaux ont dû attendre la 44e minute de jeu pour ouvrir le score grâce à Louis-Charles Laliberté.

Les Lavallois ont entamé la seconde mi-temps en force, en inscrivant un second filet à la 61e minute, gracieuseté de Julien Priol. «On ne prenait pas assez notre temps en première mi-temps, mais on a réussi à mieux le faire et à être un peu plus calmes en deuxième demie», a analysé le numéro 7.

«On savait que ça allait être dur puisqu’on a perdu contre eux à Montréal. On avait gagné à Québec, mais ça avait été difficile aussi. En plus c’est une finale, donc c’est toujours un match particulier», a ajouté le demi-latéral lavallois.

La victoire de dimanche ainsi que celle de vendredi ont été acquises en l’absence des deux meilleurs buteurs du Rouge et Or et de la ligue québécoise, Gabriel Moreau et Ilyes Benmiloud, tous deux blessés. Ces blessures ont entraîné quelques changements tactiques du côté du Rouge et Or. «C’est la première fois de l’année qu’on jouait en 4-5-1 avec seulement un attaquant. Ça a bien fonctionné quand même », a expliqué le capitaine lavallois, Vincent Cournoyer.

Une saison plus que satisfaisante
L’entraîneur Samir Ghrib s’est estimé très content de cette saison. «Ça a été une année mémorable. C’est une année de records, en terme de buts marqués, de buts encaissés, du nombre de joueurs étoiles sur les deux équipes québécoises», a-t-il commenté.

Laval n’a en effet encaissé que neuf buts depuis le début de la saison. On retrouve également cinq joueurs du Rouge et Or dans la première équipe d’étoiles, et le même nombre dans la seconde. «Pour une équipe renouvelée à 50 pourcent, les résultats sont magnifiques», s’est réjoui l’entraîneur-chef.

«Ça fait deux ans et demi qu’on n’a pas perdu à Québec», a rappelé Vincent Cournoyer. «On a une équipe technique, on prend tout l’espace. Les autres équipes deviennent folles quand elles viennent jouer à Québec», a expliqué le gardien de but.

«À trois collines du sommet»
Samir Ghrib et ses joueurs se concentrent à présent pleinement sur la défense de leur titre canadien. Comparant ses joueurs à des alpinistes, l’entraineur lavallois souligne qu’ils sont à présent «à trois collines du sommet».

Le premier match du championnat canadien se jouera le 11 novembre à Toronto, contre la 2e équipe de l’Ontario. «Les trois équipes de l’Ontario sont très fortes. Dès le début on va avoir un match de très bon niveau», a estimé Samir Ghrib.

Les dames passent malgré une défaite
L’équipe féminine de l’Université Laval s’est inclinée 2 à 0 en finale contre les Carabins à Montréal. Malgré cette défaite, le Rouge et Or participera au championnat canadien qui aura lieu du 11 au 14 novembre à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard.