Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

Pour les vétérans du Rouge et Or de l’Université Laval qui en étaient à leur dernier match en carrière avec l’équipe, la défaite de 18 à 16 contre les Carabins de l’Université de Montréal en finale de la Coupe Dunsmore, samedi, laisse un sentiment du devoir inaccompli.

Jean-Philippe Bégin, Jean-Philippe Bolduc, Maxime Boutin, Vincent Chabot, Vincent Levitt, Mathieu Masseau, Guillaume Tremblay-Lebel et Pierre-Luc Vallée sont ceux qui en étaient à leur cinquième et dernière année d’éligibilité au football universitaire. D’autres joueurs pourraient aussi être amenés à relever de nouveaux défis dès la saison prochaine. Pour ceux qui n’auront pas l’occasion de rebondir de ce revers crève-cœur, la pilule est particulièrement difficile à avaler.

« J’ai tellement eu de belles années. Quand je suis arrivé ici, c’était vraiment fou. C’est juste que ça n’a pas terminé comme je voulais, témoigne le secondeur Mathieu Masseau. Comme dans nos rêves, on veut toujours terminer au top et ça ne s’est pas présenté cette année. »

« C’est quelque chose de dur à prendre. J’aurais aimé ça transmettre les valeurs que j’ai apprises quand les vétérans d’auparavant m’ont amené jusqu’au bout. Or, cette année, je n’ai pas encore réussi à le faire en tant que vétéran. Et ça, je pense que c’est ma plus grande déception », a ajouté celui qui a contribué aux conquêtes de la Coupe Vanier de 2012 et de 2013.

Encore le meilleur programme

Malgré la défaite subie aux mains de ses plus grands rivaux en finale du Réseau du sport étudiant du Québec pour une deuxième année consécutive, le Rouge et Or demeure le meilleur programme de football universitaire au Canada, croit Masseau.

« C’est le meilleur programme au Canada en ce moment. On n’a pas réussi à concrétiser aujourd’hui [samedi], mais je pense qu’en termes d’organisation, on est encore un très bon programme. Il reste à travailler encore plus fort, puis revenir au sommet. »

Son coéquipier Charles Vaillancourt est du même avis : « Même si on a perdu aujourd’hui [samedi], je continue à penser que c’est le meilleur programme au Canada. J’espère que le programme va se relever de cette défaite-là et qu’on va revenir encore plus fort l’année prochaine ».

Esprit de famille

Représentant l’un des plus beaux espoirs en vue du prochain repêchage de la Ligue canadienne de football, Vaillancourt pourrait lui aussi ne pas être retour avec le Rouge et Or l’année prochaine. Dans une telle éventualité, il conserverait de bons souvenirs de son parcours.

« Laval, c’est une famille pour moi, avoue le joueur de ligne offensive. Le sentiment d’appartenance qu’on a ici est tellement grand. Je vais toujours avoir Laval tatoué sur le cœur. »


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660