L’ouverture de la nouvelle salle de golf intérieur, initialement prévue pour le mois de janvier, a été décalée de quelques semaines. C’est finalement à partir du lundi 6 mars prochain qu’il sera possible de se pratiquer dans la nouvelle aire intérieure de plus de 5000 pieds carrés.

En effet, les adeptes du golf pourront s’exercer prochainement à la frappe libre dans les locaux répartis sur deux étages. Des cours devraient être offerts dès le 12 mars, a indiqué le directeur du service des activités sportives du PEPS, Christian Gagnon. Les inscriptions n’ont pas encore débuté.

En raison de délais en matière d’approvisionnement de matériel, les responsables ont été dans l’obligation de repousser l’ouverture officielle. M. Gagnon assure que le délai n’a pas eu d’incidence sur les coûts d’aménagement de la salle, lesquels ne dépassent pas le plafond de 200 000 $ prévu. « Ce qui est important, c’est qu’on aille une belle salle qui va être bonne pour les 20 prochaines années. Même si ça retarde d’un mois, ce n’est pas grave. »

À quoi ressemblera la nouvelle salle de golf intérieur? Il y aura dix aires de frappes avec filets, un putting green de pratique et trois aires de frappe avec miroirs. De l’équipement technologique qui permettra aux golfeurs d’améliorer leur jeu.

Ceux-ci auront accès à une plateforme SAM PuttLab pour l’analyse du putting. Des appareils d’analyse du transfert de poids et de l’impulsion lors du mouvement seront disponibles, et ce, en plus d’un système d’analyse de la vitesse, de la trajectoire de la balle, etc. Les joueurs pourront aussi visualiser leur mouvement. À noter que le tarif prévu pour une cinquantaine de minutes de frappe libre est de 10 $ pour les membres du PEPS et de 16 $ pour les non-membres.

Perturbations au PEPS

En raison de la grève du Syndicat des employés de l’université Laval (SEUL), le PEPS a dû fermer ses portes la fin de semaine dernière. « La grève, elle est très intense présentement », commente M. Gagnon. Si les cours au PEPS se donnent toujours, les horaires d’ouverture, entre autres, ont été modifiés.

Pour le directeur du service des activités sportives, une journée de grève se traduit par une quinzaine d’heures à la réception. Si la grève devait se poursuivre au-delà du 1er mars, date prévue de la fin du débrayage, M. Gagnon assure qu’il n’y aura pas d’incidence sur l’ouverture de la nouvelle salle de golf. Pour l’instant, aucun événement spécial n’est prévu pour l’inauguration de cette nouvelle aire de pratique.