Les programmes masculins et féminins de golf du Rouge et Or ont tout raflé prouvant une fois de plus la domination des Lavallois et Lavalloises dans ce sport. Les hommes remportaient ainsi un 18e titre consécutif, tandis que les femmes savouraient un 4e sacre d’affilée.

Baptiste Mory, étudiant de 4e année en administration des affaires, a continué sa domination sur le golf universitaire en étant nommé champion provincial pour la 4e fois consécutive. Il termine avec huit coups d’avance sur son coéquipier et recrue de l’année : David Tweddell. En fait, cinq membres du Rouge et Or ont terminé dans le top cinq. Loick Larammée (4e), Charles-David Trépanier (5e égalité) et Antoine Roy (5e égalité) ont complété le parcours parfait des Lavallois.

Baptiste Mory met ainsi la main sur un 7e tournoi depuis son arrivée dans la capitale.

« Baptiste a vraiment joué du golf solide toute la saison. C’est historique ce qu’il a réalisé. Il a mené une équipe dont je suis très fier. Les gars ont travaillé très fort toute l’année », raconte l’entraîneur-chef masculin, Mathieu Paradis.

Pour bien illustrer la domination du Rouge et Or; Laval a devancé la deuxième université par 117 coups (Montréal). Les Lavallois ont ainsi fracassé leur record pour le plus grand nombre de coups d’avance sur ses poursuivants. Au passage, ils ont remporté les neuf rondes de la saison.

Chez les femmes aussi

Du côté des dames, on a eu droit à une histoire semblable. Florence Leduc, étudiante en aménagement et environnement forestiers, a remporté les grands honneurs. L’étudiante de deuxième année fut la seule joueuse à remettre des cartes finales sous les 80 lors du championnat provincial. Son entraineur, Kevin Bergeron, s’est dit peu surpris de la domination de sa protégée : « On s’attendait à ce genre de saison de Florence. Elle a continué sa belle progression. Inspiré par ses résultats, le reste de l’équipe a bien travaillé et nous pouvons dire mission accomplie ».

Catherine Gariépy, tenante du titre de championne provinciale de l’an passé termine quant à elle au deuxième rang. Celle qui conclut sa carrière universitaire cette saison termine sur une bonne note alors qu’elle a simplement échangé de rang avec Leduc qui avait terminé deuxième l’année précédente.

Les Lavalloises ont elles aussi terminé la saison avec une avance confortable de plus de 100 coups (106) sur la deuxième position.

Les deux programmes se concentrent désormais sur le championnat canadien qui aura lieu au printemps.