Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

Les équipes masculines de basketball et de volleyball du Rouge et Or ont ravi les 2 797 spectateurs réunis vendredi soir à l’occasion de l’inauguration du nouvel amphithéâtre-gymnase du PEPS, avec deux victoires convaincantes.

Le Rouge et Or de l’Université Laval conviait les amateurs de sports à une soirée doublement historique vendredi soir au PEPS. Il s’agissait d’abord de la première compétition tenue dans l’enceinte du nouvel amphithéâtre-gymnase. C’était également la première fois dans l’histoire du club qu’un programme double impliquait deux équipes de deux sports différents. Une belle occasion pour les amateurs de basketball de découvrir le volleyball, et vice-versa.

Gilles Lépine, directeur du programme d’excellence Rouge et Or, a d’abord fait valoir l’importance qu’avaient ces nouvelles installations pour les équipes et la communauté universitaire. « On veut s’établir comme l’un des meilleurs programmes [sportifs] au pays, et je crois qu’on a fait un pas en avant avec le Super PEPS, a-t-il déclaré en conférence de presse la semaine dernière. On veut générer un « buzz » autour du Rouge et Or, qui ferait penser à l’ambiance qu’on retrouve sur les campus des universités américaines ».

De l’ambiance, il y en avait vendredi soir! Le Rouge et Or a presque fait salle comble avec 2 797 spectateurs en assistance, pour lesquels il y avait des prix à gagner, en plus des cheerleaders et du « drumline » généralement présents aux matchs de football. Avec le nouvel écran géant en plus, les amateurs de sport ont eu droit à un environnement digne des amphithéâtre professionnels.

Une ouverture haute en couleurs

Du côté du basketball, les hommes de Jacques Paiement Jr. ont offert tout un spectacle en défaisant les Lions de l’Université York par la marque de 74 à 60. Les Lavallois ont imposé leur rythme dès le début de la rencontre avec une contre-attaque rapide et une défensive disciplinée. Après avoir vu les Lions se ressaisir en quelque sorte, l’avance était de 9 points (40-31) pour le Rouge et Or à la demie. Au deuxième engagement, ils n’ont pas laissé la chance aux Torontois de s’approcher davantage, notamment grâce au brio de Boris Hadzimuratovic (18 points, 10 rebonds) et de Karl Demers-Bélanger (11 points). Une série de bons jeux défensifs et de lancers à trois points fructueux a permis à l’équipe locale de fermer les livres au quatrième quart.

C’est encourageant pour la formation lavalloise, elle qui avait été la seule à rater le championnat provincial l’an dernier dans le RSEQ. Jacques Paiement Jr. ramène sensiblement la même équipe cette année, et s’attend à ce que l’expérience acquise apporte des dividendes. « Ça fait deux ans qu’on dit qu’on a le talent, qu’on a les éléments pour avoir du succès, c’est juste qu’ils n’étaient pas tout à fait prêts, confie-t-il. On veut continuer à progresser évidemment, mais là on est au stade où on veut des résultats ». D’autant plus que cette année, c’est au PEPS qu’aura lieu le championnat provincial de basketball universitaire les 1er et 2 mars prochains. C’est la première fois de l’histoire que tous les matchs de séries auront lieu au même endroit, à la manière du « Final four ».

À la défense du titre canadien

Du côté du volleyball, les hommes de Pascal Clément étaient en action pour la première fois au PEPS depuis leur victoire au Championnat canadien en mars dernier dans l’ « ancien » gymnase. Ils n’ont pas déçu, vendredi, alors qu’ils ont balayé les Lions de l’Université York en trois manches de 25-19, 25-15 et 25-22. Les visiteurs semblaient tenir tête au Rouge et Or lors des premiers instants du match, avant de voir les Tommy Bélisle et Olivier Jannini s’allumer. Avec 12 et 9 attaques marquantes respectivement, les deux joueurs ont donné le ton au match pour leur équipe, question d’enlever du stress aux nombreux joueurs de première année qui composent la formation. Après la pause technique en première manche, où ils menaient 16-12, les Lavallois n’ont plus jamais regardé en arrière.

C’est une étape de plus dans le processus de reconstruction pour l’entraîneur-chef Pascal Clément, lui qui a vu graduer quelques éléments clés dont Jérémie Lortie, Justin Boudreault et Frédéric Mondou. « Ça doit être notre plus grosse reconstruction depuis le milieu des années 1990 », avoue-t-il. Les objectifs ne sont pas nécessairement moins ambitieux pour M. Clément, il parle plutôt d’un processus d’amélioration à long terme. « Avant d’espérer gagner un Championnat canadien, il faut satisfaire un certain nombre de standards, sinon notre résultat dépend uniquement de la performance de l’adversaire, explique-t-il. Pour monter l’Everest, il y a 12 objectifs pas mal plus importants à atteindre avant ».

Programme double du samedi soir

Un programme double identique avait lieu samedi soir dans le nouvel amphithéâtre-gymnase du PEPS. Le Rouge et Or basketball a subi la défaite par la marque de 86-75 face aux mêmes Lions. L’équipe visiteuse a été plus physique et plus précise que la veille pour donner des ennuis à la formation lavalloise. « Hier soir, on avait l’énergie nécessaire pour imposer notre jeu, peut-être à cause de la foule, mais pas ce soir », a commenté l’entraîneur-chef Jacques Paiement Jr.

Quant à l’équipe de volleyball, elle a remporté son deuxième match de la fin de semaine face aux Lions, cette fois-ci par trois manches à une. Après avoir échappé la première par la marque de 32-30, les Lavallois ont réussi à varier leur jeu pour se distancer. « Ils ont présenté un alignement plus grand et plus gros que la veille, et c’est tant mieux en prévision de la suite pour nous », a commenté Pascal Clément après le match.

Son équipe et celle des filles seront justement en action la fin de semaine prochaine sur le parquet du PEPS encore une fois, à l’occasion du Challenge SSQauto.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651