Fidèles à leurs habitudes, les joueurs de Pascal Clément ont rapidement pris le contrôle de la rencontre en imposant leur rythme de jeu aux visiteurs. Les 600 spectateurs présents au grand gymnase du Peps ont semblé porter littéralement les Lavallois qui ont enlevé le premier set au compte de 25-15. Au second set, les Montréalais ont démontré une certaine hausse d’intensité en prenant les devants 5 à 1, mais cette avance n’allait pas persister. Les douze attaques marquantes du Rouge et Or leur ont permis de remonter la pente et de l’emporter 25-18. Malgré une meilleure opposition au troisième set, en réalisant autant d’attaques marquantes que les puissants attaquants du Rouge et Or, les Carabins ont vu leurs adversaires se sauver avec la victoire 25-19.

Pascal Clément qui occupe le poste d’entraîneur depuis maintenant 19 ans était, sans trop de surprises, content de la performance qu’ont offert ses joueurs sur le terrain. Selon lui, le défi était de demeurer concentré et constant durant tout le match. « Je suis assez content du match. Ce n’est pas parce que l’adversaire est moins fort que ça ne demande pas un effort. L’effort n’est juste pas au même endroit », a précisé Clément.

Résultats différents pour les dames

Les femmes, de leur côté, ont laissé les Montréalaises quitter la vieille capitale avec une victoire de plus à leur fiche. Après avoir échappé le premier set au compte de 25-19, les Lavalloises avaient l’occasion d’égaliser le tout au second engagement, mais les joueuses ont été incapables de capitaliser sur deux balles de manches. Les Carabins n’en demandaient pas plus pour l’emporter 28 – 26. Selon l’entraineur Alain Pelletier, le manque d’expérience de sa troupe est l’une des raisons pour laquelle son équipe n’a pas su profiter des occasions offertes par Montréal. « C’est  souvent ce qui arrive quand tu as une jeune équipe. Tu es capable de jouer à leur niveau à certains moments, à d’autres, tu t’éloignes de leur vitesse et de leur puissance », explique le pilote lavallois. Au troisième engagement, les Lavalloises ont semblé abandonner, tandis que les Montréalaises accumulaient les séquences gagnantes pour rapidement mettre fin à la rencontre lors d’un set final de 25-14.

Les deux équipes se retrouveront sur le terrain dès vendredi soir, à Montréal cette fois-ci. Les femmes tenteront de  capitaliser davantage leurs chances et de l’emporter au CEPSUM face à leurs rivales.

Crédit photo : Claudy Rivard