Il faisait un froid intense de -25 degrés celcius pour cet affrontement de la Coupe Mitchell qui a débuté lentement pour les unités offensives des deux adversaires. En début de rencontre, les deux équipes se sont échangées chacunes un placement, mais ce qui a retenu l’attention a été l’interception contre Bruno Prud’homme qui a mené à un touché défensif pour les Dinos.

Après un début de match sans premier essai, l’attaque de Laval s’est ressaisie et en a réussi plusieurs jusqu’à ce que Julian Feoli-Gudino attrape une passe de 12 verges pour créer l’égalité et entamer ce qui allait être une poussée de 38 points consécutifs pour l’équipe québécoise. Après le premier de nombreux revirements créés par les unités spéciales de Calgary, Guillaume Rioux a saisi la passe de son quart-arrière pour un majeur et Boris Bédé a ajouté un placement pour doubler leur avance. Avant la fin du quart, le porteur de ballon Sébastien Lévesque, qui sera nommé le joueur du match, y est allé d’une éclatante course de 35 verges et ne sera jamais rejoint avant la zone des buts pour porter le pointage à 27-10 à la demie.

La deuxième demie semblait s’annoncer prometteuse pour les locaux, car les Dinos semblaient gonflés à bloc et voulaient sauver la face devant leurs partisans. Sur le très long botté d’envoi de Bédé du Rouge et Or, le retourneur Chris Dobko a échappé le ballon dans sa zone de buts et l’unité de couverture des Lavallois s’en est emparé pour le touché. Par la suite, les Dinos n’ont pas pu revenir dans la partie. Les deux défensives on fait le travail jusqu’à ce que le botteur de Calgary échappe le ballon que Christopher Lavaud a retourné pour le dernier majeur de cette partie. « On savait qu’on devait gagner ce match-là pour se rendre à la Coupe Vanier, on savait que ça allait être un gros défi, là on a passé par dessus, mais le plus gros défi reste à venir. La meilleure équipe c’est la semaine prochaine », a déclaré Arnaud Gascon-Nadon.

Grâce à cette victoire, la troupe de Glen Constantin ira pour la 7e fois de son histoire à la finale de la Coupe Vanier, elle qui est invaincue en six apparitions à ce match ultime.

Contre les Maraudeurs de McMaster

À l’autre bout du pays, les Axemen de l’Université d’Acadia recevaient les Mauraudeurs de McMaster à Moncton pour la Coupe Uteck. Malgré un très bon départ des Axemen et une avance de 14 points, les Maraudeurs l’ont emporté 45-21.
Au deuxième quart, le vent a complètement tourné en faveur des représentants de l’Ontario qui y sont allés d’une poussée de 31 points orchestrée par le quart-arrière Kyle Quinlan et son receveur Bradley Fochesato qui a inscrit deux touchés dont un de 75 verges.

La deuxième demie a commencé plus tranquillement, mais après que Quinlan ait couru pour un touché, les Axemen ont répliqué quand Kyle Graves a atteint Michael Squires pour réduire l’écart à 38-21. Le porteur de ballon des Maraudeurs Joey Nemet a couru sur 14 verges au début du quatrième quart pour mettre fin à la rencontre.
Grâce à cette victoire, les Maraudeurs accèdent à la finale de la Coupe Vanier pour la première fois depuis 1967 et mettent fin à une disette de quatre défaites consécutives en
demi-finale canadienne.

Ça ne sera pas le premier affrontement entre McMaster et le Rouge et Or cette année. Les deux équipes se sont affrontées lors d’une partie préparatoire que Laval avait gagnée 24-10. En saison régulière, l’équipe de l’Ontario a cumulé une fiche de neuf victoires et une défaite, tandis que le Rouge et Or a obtenu une fiche de huit victoire et une défaite.
La 47e finale de la Coupe Vanier aura lieu vendredi au B.C. Place en Colombie-Britannique.