Le Rouge et Or a eu besoin de tout son petit change pour venir à bout des Carabins 19-12 samedi au CEPSUM de l’Université de Montréal.

L’équipe lavalloise ne semblait pas à l’aise au stade des Bleus. Petit, bruyant et hostile, les débuts de match du Rouge et Or y sont souvent difficiles. C’était encore le cas samedi, alors que la troupe de Glen Constantin tirait de l’arrière 11-6 après la première demie.

Le Rouge et Or doit remercier son botteur Christopher Milo, qui a réalisé trois bottés de placement, dont un de 46 verges au premier quart. Selon l’entraîneur-chef Glen Constantin, c’est lui qui a permis à son équipe de rester dans le match: «Il a joué un excellent match pour nous, on savait qu’on allait avoir besoin de lui aujourd’hui», a-t-il déclaré après la rencontre. Milo a également aidé son équipe grâce à de longs bottés de dégagement, plaçant la défensive en bonne position sur le terrain.

Le Rouge et Or a eu la frousse au deuxième quart, alors que Tristan Grenon, le quart-arrière partant pour la rencontre, s’est blessé au genou gauche, se tordant de douleur sur le terrain. Il n’est pas revenu dans le match, laissant sa place à Bruno Prudhomme, de retour après deux semaines d’inactivité en raison d’une commotion cérébrale. Ce dernier a complété 10 de ses 17 tentatives de passe pour des gains de 128 verges et une passe de touché.

La deuxième demie a été l’affaire des hommes de Glen Constantin. Le Rouge et Or a amorcé une poussée de 11 points sans réplique avec un touché de sûreté au début du troisième quart. Olivier Turcotte-Létourneau a réalisé le jeu du match au troisième quart, interceptant une passe d’Alexandre Nadeau-Piuze profondément dans le territoire des Carabins.  Julian Feoli-Gudino a  ensuite attrapé une passe de touché de 10 verges, plaçant le Rouge et Or en avance 16-11. «Oui je suis content d’avoir aidé l’équipe à gagner, mais on a laissé plusieurs jeux sur le terrain. On n’est pas totalement satisfait de ce match-là», a-t-il admis.
La défensive s’est quant à elle bien ajustée, neutralisant la course et le toujours dangereux Rotrand Sené. Après un quart, le porteur de ballon avait déjà effectué 10 courses pour 68 verges de gains. Il a terminé la rencontre avec 97 verges de gain par la course. «Je suis fier des gars, ils ont su faire les bons ajustements», s’est réjouit Glen Constantin.

Du côté des Carabins de Montréal, malgré la défaite, l’entraîneur-chef Marc Santerre était fier du travail de ses troupes. «C’est un match qu’on aurait dû gagner», a-t-il déclaré. «En bout de ligne, on a tenu tête à la meilleure équipe au pays». Il s’agissait d’une deuxième défaite consécutive pour les Carabins, eux qui ont été surpris par les Gaiters de Bishop’s 39-21 la semaine dernière. Le Rouge et Or affrontera Bishop’s dimanche prochain.