La saison des Remparts a pris fin de manière prématurée, vendredi soir, alors qu’ils se sont inclinés par la marque de 6 à 2 face aux Huskies à Rouyn-Noranda. Les Diables rouges se font ainsi éliminer de la danse printanière en cinq matchs par la formation abitibienne pour une deuxième année consécutive.

Le point tournant de cette série aura sans aucun doute été la première rencontre entre les deux équipes. Au cours de cet affrontement, la formation de Philippe Boucher s’était forgé une avance assez confortable de 2 à 0 au terme des vingt premières minutes de jeu. Cependant, comme quoi le pointage change rapidement dans le hockey junior, les Huskies sont revenus de l’arrière pour finalement s’imposer 5 à 4 en prolongation.

Partant clairement favori pour remporter cette série, les Remparts déçoivent leurs partisans pour une seconde année d’affilée. Tout comme au printemps dernier, la formation de Québec s’est fait montrer la porte de sortie par une équipe qui était moins bien classée qu’elle au terme de la saison régulière. En fait, la formation de Québec avait conclu la présente saison avec 90 points alors que celle de l’Abitibi n’en avait cumulé que 75.

La blessure à Duclair aura été coûteuse

Étant privés des services de leur meilleur attaquant, les Remparts ont définitivement été affaiblis par la perte d’Anthony Duclair lors de cette série. Ayant été tenu à l’écart du jeu  pendant le dernier mois d’activité en raison de symptômes liés à une commotion cérébrale, le #10 des Diables rouges avait cumulé 99 points, dont 50 buts, en seulement 59 matchs cette saison. L’ailier gauche de 5 pieds 11 avait d’ailleurs conclu la présente saison au sixième rang des meilleurs pointeurs du Circuit Courteau.

Les gardiens n’ont pas livré la marchandise

Considéré comme l’un des meilleurs gardiens de la LHJMQ lors de la saison régulière, le cerbère des Remparts, François Brassard, n’aura pas répondu aux attentes qu’avait placées son entraîneur envers lui. Avec une moyenne de but alloué de 3.93 buts par match et un pourcentage d’efficacité de .897 en quatre rencontres éliminatoires, le gardien de 20 ans n’a vraiment pas aidé la cause de son équipe. À vrai dire, le rendement de Brassard a été décevant au point de placer Callum Booth, le gardien auxiliaire de l’équipe, devant la cage lors du dernier duel de la série.

À quoi s’attendre pour l’an prochain?

De toute évidence, les Remparts de Québec présenteront un tout nouveau visage lors de la prochaine campagne. Avec le départ de leurs trois joueurs de 20 ans, soit les défenseurs Francis Lambert-Lemay et François Godin ainsi que l’attaquant Olivier Archambault, en plus de la perte probable de Mikhail Grigorenko et de Nick Sorensen, qui auront l’âge requis pour évoluer dans la Ligue américaine de hockey la saison prochaine, la haute direction entamera fort probablement une période de reconstruction à compter de l’an prochain.