En vertu de ses performances aux championnats provinciaux de natation qui se déroulaient la fin de semaine dernière au Cepsum de l’Université de Montréal, le Rouge et Or termine au deuxième rang du championnat combiné de la saison.

« Après avoir glissé au troisième rang à ce classement en 2013-2014, notre objectif cette année était de se réapproprier le deuxième rang, lance d’entrée de jeu Nicholas Perron, l’entraîneur-chef de la formation lavalloise. Nous pouvons donc dire mission accomplie. »

Il aura toutefois attendu jusqu’à l’ultime relais du championnat provincial, le 4 x 200m libre masculin, avant de bel et bien pouvoir crier victoire. Heureusement, grâce à une solide performance des relayeurs lavallois, le Rouge et Or a pu créer l’égalité à 355 points avec McGill au classement du championnat. C’est grâce à un rendement plus constant tout au long de la saison que l’équipe devance finalement McGill.

Tirer sa révérence par la grande porte

Même s’il souligne l’excellente tenue de l’ensemble de ses protégés, les éloges de Nicholas Perron sont particulièrement chaleureux envers Vincent Fontaine. Ce dernier a assuré le dernier relais du 4 x 200 m libre masculin – « c’était un scénario digne d’Hollywood de le voir batailler ferme dans les derniers mètres », s’exclame Perron —, mais il a également remporté les épreuves de 100 m, de 200 m et de  400 m style libre, de même que le 100 m papillon.

L’ensemble de ces performances lui a d’ailleurs valu d’être nommé coup sur coup athlète par excellence du championnat et du circuit, lui qui en est à sa dernière année d’admissibilité. « Ça me fait chaud au cœur de voir Vincent quitter la scène provinciale par la grande porte. C’est un exemple pour l’équipe », confie l’entraîneur-chef de la formation lavalloise depuis 2004.

Top 6

C’est à Victoria, en Colombie-Britannique, qu’auront lieu les championnats canadiens de natation du 19 au 21 février prochain. Pour l’occasion, quinze athlètes du Rouge et Or (8 hommes, 7 femmes) concourront pour les grands honneurs contre la crème des nageurs canadiens.

« Nous visons une 6e place au classement tant masculin que féminin, ce qui est assez réaliste », pense Nicholas Perron. Ce dernier voit aussi la compétition comme l’occasion pour certains de ses athlètes de se qualifier pour les prochaines Universiades d’été qui auront lieu du 3 au 14 juillet à Gwangiu, en Corée du Sud.

Notons que l’édition 2016 des championnats canadiens aura lieu au PEPS de l’Université Laval. Une nouvelle qui réjouit l’entraîneur-chef : « C’est excitant pour nous. Nous savons que le bassin est rapide et que nous saurons profiter de l’avantage à domicile. Nous sommes fiers de recevoir le pays. »