Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

Pier-André Côté continue d’en surprendre plusieurs avec de convaincantes performances sur la scène canadienne de cyclisme. Fort de sa victoire en critérium au Championnat canadien en juin dernier, il s’attaque maintenant à un nouveau défi : l’université. Portrait d’un Gaspésien d’origine devenu étudiant-athlète.

Nouvellement débarqué sur le campus de l’Université Laval il y a de cela une semaine, le jeune Henriçois de 20 ans se prépare pour une fin de saison qui s’annonce haute en intensité. Après les Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal de la fin de semaine dernière, il s’envolera pour la Norvège afin de participer pour la première fois au Championnat du monde U23.

Pier-André, qui a signé au début de la saison pour Silber Pro Cycling sur le circuit continental, raconte qu’il s’agit à ce jour de son année la plus intense. « Faire partie d’une équipe séniore de l’envergure de Silber est un rêve en soi, mais ça implique que je doive travailler encore plus fort pour me démarquer », affirme Côté. Au terme de la saison 2017, il aura parcouru plus de 4500 kilomètres de route.

Hockey, puis vélo

Avant de devenir cycliste, Pier-André pratiquait intensément le hockey. « Comme tout bon Québécois qui se respecte, je jouais au hockey avec mes amis, mais aussi dans une équipe d’assez bon calibre, explique-t-il. Durant l’été, pour m’entrainer en vue des camps de sélection Bantam AA, mon père m’a proposé d’aller faire du vélo. C’est à ce même moment que j’ai eu la piqure pour ce sport. »

Dès l’année suivante, soit à l’âge de treize ans, le jeune cycliste, qui en était à sa première compétition provinciale, a remporté la course. « C’était peut-être de la chance, mais ça m’a donné confiance et ça m’a permis de m’investir pleinement dans le vélo », se souvient-il. Même s’il se considère comme un coureur très polyvalent, Pier-André reconnait qu’il a plus de facilité dans les étapes de critérium et de sprint.

Valorisation de la réussite scolaire

Bien que le jeune homme consacre une grande partie de son temps au vélo et à l’entrainement, il reste que les études sont une priorité pour lui. « Je sais d’emblée que je ne ferai pas du cyclisme une carrière professionnelle, alors je m’investis à fond dans mes études », déclare-t-il. Tout juste diplômé du Cégep de Sainte-Foy, l’étudiant commence cet automne sa première session universitaire en actuariat. Sa facilité avec les mathématiques a fait en sorte qu’il n’a pas eu à hésiter bien longtemps quand est venu le temps de faire un choix de programme.

Lorsque questionné sur son parcours sportif et académique peu commun, Pier-André n’hésite pas pour y aller d’éloges envers ses parents qui le supportent. « J’ai la chance d’avoir des parents qui me soutiennent dans tout ce que j’entreprends et, du même coup, m’aident financièrement pour que je puisse me concentrer sur le sport et l’école. »

Grand Prix cycliste de Québec

Vendredi passé se tenait dans les rues de Québec la 8e édition du Grand Prix cycliste de Québec. Pour Pier-André, membre de l’équipe canadienne pour l’événement, il s’agissait de ses premiers tours d’essieux en compagnie d’aussi grands coureurs. Dès le coup annonçant le départ, le cycliste de 20 ans s’est séparé du peloton avec trois autres coureurs. Côté a gardé la cadence pendant plus de 140 kilomètres, avant de voir son avance diminuer tranquillement. Il n’a pas été en mesure de terminer la course.

Comme l’année précédente, c’est le porte-étendard de l’équipe Bora-Hansgrohe, Peter Sagan, qui a remporté la course devant une foule bondée.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651