Le nouveau sport hybride numéro un au Québec gagne des adeptes, et compte plus de 250 athlètes parmi les 29 équipes qui participeront à son tournoi du temps des fêtes, le Québec Open, du 13 décembre au 18 janvier prochain.

Vous ne connaissez pas Pur Instinct? Ça devrait venir, croit Dominique Soucy, créateur du sport. « On a adopté un peu le modèle facebook des affaires. On grossit progressivement, autour d’un noyau d’athlètes élites, sans faire de publicité ou de recrutement, et c’est très bien comme ça », dit-il.

Parmi ces athlètes se retrouvent quelques membres du Rouge et Or, anciens et actuels : Junior Seydou Haïdara, Guillaume Rioux, Maxime Boutin, Tristan Grenon (football), Samuel Audet-Sow, Xavier Baribeau et Dominique Soucy, lui-même, étant tous trois d’anciennes vedettes du basketball à l’Université Laval.

C’est quoi Pur Instinct?
Pur Instinct s’avère être un mix de plusieurs sports à la base. En bref, les joueurs sont placés en situation de « 3 contre 2 », et le but est pour eux de traverser les 30 verges les séparant de la zone des buts pour marquer des points, ce sans se faire toucher, et sans que le ballon ne tombe au sol. La progression peut se faire par la course et par la passe, pourvu que celle-ci soit faite avec le pied ou avec le poing (la passe avec la main peut se faire de manière latérale ou en retrait seulement). Après trois « retraits », il y a changement attaque-défense, et ce pendant cinq manches.

« Qu’est-ce qui le différencie des autres sports? C’est le fait que tu prennes des décisions ultra-rapides qui se rapprochent quasiment de l’instinct sportif », explique Dominique Soucy. « C’est bon pour tous les types d’athlètes. »

Développement du sport
Le sport se pratique depuis deux ans maintenant sous la forme d’un championnat d’été, mais c’est la première fois que la formule du tournoi à plusieurs équipes sera mise à l’essai. « Ça pourra être reproduit en avril et même en août, mais on veut voir c’est quoi un tournoi. On a permis aux équipes de faire leur choix d’horaire, et ça a permis une plus grande participation je crois, même si c’est une lourde tâche pour nous », rigole-t-il.

Les rencontres auront lieu à trois sites (le Stade Telus-UL, le Collège François-de-Laval et le Collège Notre-Dame-de-Foy) et regrouperont des participants de 17 à 37 ans dans les catégories compétitive et « découverte », autant chez les hommes que chez les femmes. « Le but c’est un peu d’unir par le sport dans les valeurs du Pur Instinct », confie Soucy.

Les équipes finalistes seront d’ailleurs sélectionnées par leurs adversaires sur la base de leur performance, mais également des valeurs d’honnêteté et de « fair play » dont elles auront fait preuve dans les quelques parties du tournoi. Un processus unique, comme le sport, qui pourrait éventuellement être pratiqué dans les écoles secondaires de la région.