Alors que l’équipe traverse une séquence de sept matchs qui sera cruciale, la troupe dirigée par Philippe Boucher pointe au quatrième rang de la LHJMQ. Avec le retour de Mikhaïl Grigorenko, la fin de saison promet à Québec.

Ça a commencé jeudi avec une visite au domicile des Olympiques de Gatineau, huitièmes au classement. Les Remparts ont eu le meilleur 6-2 notamment grâce à une production de trois buts et une passe d’Antony Duclair et de quatre buts en dix avantages numériques. François Brassard a bloqué 29 des 31 tirs dirigés vers lui, alors qu’Anthony Brodeur a cédé six fois sur 35 lancers pour Gatineau.

Avant de revenir à la maison, Québec devait faire un séjour de deux matchs en Abitibi en commençant par Val-d’Or samedi, un festival offensif qui s’est terminé 8-5 en faveur des joueurs de Philippe Boucher. Pour les Remparts, Cody Donaghey a récolté quatre points, Duclair et Olivier Archambault ont récolté trois points chacun tandis que Grigorenko, Kurt Etchegary, Lucas Batt et Adam Erne ont fait deux points chacun. François Brassard a fait face à 53 lancers et n’a cédé que cinq fois.

Pour le deuxième match en Abitibi, les Remparts ont prolongé leur séquence de victoires consécutives à six contre Rouyn-Noranda grâce à un gain de 3-0. Envoyé pour défendre la cage des diables rouges, le gardien auxiliaire Callum Booth a bloqué les 33 tirs auxquels il a fait face. À son sixième match avec l’équipe, Mikhail Grigorenko a marqué son troisième but.

La séquence se poursuivra avec des visites coup sur coup des Mooseheads d’Halifax jeudi et de l’Armada de Blainville-Boisbriand vendredi. Suivra un duel au sommet de la Division Est contre Baie-Comeau, puis une visite à Drummondville le 7 février.

Après celui de dimanche contre Rouyn-Noranda, il ne restera aux Remparts que 19 matchs à disputer en saison régulière, dont 11 qui seront à domicile.

Philippe Boucher devra garder sa troupe sur le qui-vive puisqu’elle n’est qu’un point devant Rimouski et quatre points derrière Baie-Comeau, qui trône au premier rang. Aucun faux pas n’est permis pour conserver une bonne place au classement en vue des séries.

Le retour de Grigo

Au début de la saison 2013-2014, personne n’aurait cru revoir Mikhaïl Grigorenko dans l’uniforme des Remparts de Québec. Même pas le joueur lui-même, comme l’a démontré sa réaction à l’annonce de son renvoi par les Sabres de Buffalo, le 11 janvier dernier.

Pourtant, après quatre matchs avec la formation québécoise, l’expérience est un succès sur toute la ligne pour les deux partis. Les Remparts n’ont pas perdu depuis le retour de Grigorenko le 18 janvier dernier dans une victoire de 5-3 contre les Huskies de Rouyn-Noranda. Celui-ci avait alors fait sentir sa présence avec une récolte d’un but et de deux passes.

L’attaquant russe a maintenant amassé six points (trois buts et trois passes) en quatre rencontres, soit le double de son total de points en 18 matchs dans la LNH cette saison.