L’Université Laval ne renouvellera pas le contrat de son directeur des sports en poste depuis 2012, Christian Gagnon, selon les informations qu’a obtenues Impact Campus.

En collaboration avec Henri Ouellette-Vézina

M. Gagnon a été rencontré mercredi en fin de journée par la direction du Rouge et Or. Il a ensuite directement quitté avec ses affaires. Jeudi matin, il n’était plus en poste.

C’est l’ancienne directrice adjointe, Julie Dionne, qui assurera le poste de façon intérimaire. Responsable du programme d’excellence sportive du Rouge et Or depuis 2016, Dionne a aussi été la directrice générale du RSEQ dans la région de Chaudière-Appalaches.

Rappelons que Mme Dionne a fait partie de l’équipe de basketball de l’Université Laval de 1997 à 2002 en plus d’entrainer au niveau collégial AAA pour le Cégep de Sainte-Foy.

Dans son passé, avant de diriger les activités du Rouge et Or au sein du RSEQ,  Christian Gagnon était directeur du Service du sport et de l’activité physique à l’Université de Sherbrooke (UDÉS).

Déception pour Gagnon

Le principal intéressé s’est dit surpris et déçu de la décision du Rouge et Or cette semaine en entrevue avec Radio-Canada.

« La rencontre n’a duré que 15 minutes, explique-t-il. Ç’a plus été un monologue qu’une discussion. J’ai écouté et je suis parti. Je crois que je n’étais tout simplement pas l’homme de la situation des nouvelles personnes en place. »

M. Gagnon a refusé de dévoiler les arguments de l’Université Laval pour motiver son renvoi, mais il indique être fortement en désaccord avec la décision. Malgré tout, il garde de très bons souvenirs de son passage sur le campus.

« Ma plus grande fierté, c’est d’avoir aidé nos étudiants-athlètes à graduer et, en même temps, à bien performer dans les sports. L’an dernier, nos équipes ont gagné six championnats canadiens », souligne-t-il sur une note plus positive.

Bon nombre de personnes dans le milieu du sport à l’UL ont publiquement et personnellement remercié Christian Gagnon jeudi pour son implication.

Un nouveau départ attend donc celui dont la vie des cinq dernières années, « c’était le PEPS ». Il affirme toutefois qu’il n’est pas près de sa retraite. « Je ne suis pas mort. Je n’ai que 54 ans. Je ne suis pas prêt pour la retraite », ajoute-t-il, visiblement motivé pour relever des prochains défis professionnels.

L’administration réagit

« Le dossier en est un institutionnel, donc il n’y aura aucun commentaire de notre côté pour l’instant », a indiqué le chargé de communications du Rouge et Or, Stéphane Jobin.

« Conformément à ses pratiques de gestion, l’Université Laval procèdera prochainement à un appel de candidatures pour combler ce poste », a pour sa part précisé le vice-recteur à l’administration, Andrée Darveau.

Soulignant la contribution de Christian Gagnon à la barre du Service des activités sportives et du PEPS au cours des cinq dernières années, M. Darveau affirme que son institution « le remercie pour la complétion de son mandat et sa contribution soutenue au développement des sports sur le campus ».

M. Gagnon était devenu directeur des sports en 2012, après le départ à la retraite de Gilles D’Amboise.