Si l’heure était à la fête avec les résultats de la partie de football du 6 octobre dernier qui opposait le Rouge et Or de l’Université Laval aux Stingers de Concordia, un peu de grogne régnait aussi dans l’air. C’est qu’un rappel des «modalités réglementaires applicables» par l’Université Laval au cours de la semaine précédente avait refroidi quelques spectateurs d’assister aux tailgates d’avant-match.

Une publication datant du 4 octobre sur la page Facebook Spotted : Université Laval appelait à «boycotter les tailgates et les matchs du R&O football». Malgré tout, plus de 9000 personnes s’étaient déplacées pour assister à l’ «une des plus grandes dominations» de l’histoire du Rouge et Or, conclue par la marque de 74-0.

«À toi cher étudiant de l’Université Laval,
Tu mérites de savoir ce qui se passe avec tous les tailgates de dimanche (29 septembre)!
Suite à certains excès lors du dernier tailgate, le club de football R&O a décidé d’empêcher la distribution d’alcool, sous toutes ses formes, dans la zone étudiante par les associations. Pour les remercier de cette décision, vous tous et toutes invité.e.s à boycotter les tailgates et les matchs du R&O football jusqu’à temps que la situation revienne à la normale», pouvait-on lire dans cette dite publication.

L’UL clarifie

Désireuse de corriger le tir et de spécifier l’état des choses auprès de la communauté étudiante, l’Université Laval a elle aussi publié, moins de 24h après la première publication, un message en guise de réponse.

«L’Université Laval n’a pas suspendu la vente de billet par les associations ni annulé les tailgates, elle a plutôt rappelé aux organisateurs les modalités règlementaires applicables et elle les a avertis de mieux encadrer la consommation. Aucune nouvelle mesure n’a été mise en place», expliquait-on.

La porte-parole de l’UL, Andrée-Anne Stewart, a aussi précisé que «pour l’organisation du tailgate, un «permis pour servir» est obtenu de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ). Ce type de permis permet aux participants d’amener leur propre alcool et de le consommer, mais ne permet pas à une tierce partie (par exemple, une association étudiante) de vendre de l’alcool à l’intérieur du secteur couvert par le «permis pour servir». Ce fonctionnement n’est pas une décision de l’Université, mais plutôt l’application des modalités règlementaires de la RACJ et du Gouvernement du Québec.»

Pour son prochain match à domicile, le Rouge et Or croisera le fer avec les Carabins. Au moins un tailgate est organisé par l’Association internationale d’étudiants en foresterie (IFSA).