À la suite de la victoire à domicile de 35-23 du Rouge et Or sur les Dinos de Calgary, les joueurs et entraîneurs des deux équipes étaient unanimes : le niveau démontré lors de ce match hors-concours est loin d’être celui souhaité.

Pourtant, le duel entre les deux équipes finalistes de la Coupe Vanier 2013 avait bien commencé. En effet, Hugo Richard n’a mis que quatre minutes pour compléter la séquence dans la zone des buts avec une course d’une verge. Avant la fin du premier quart, les Dinos ont forcé le Rouge et Or a accorder un touché de sûreté en plus de marquer un majeur sur une passe de 22 verges à Jake Harty. La formation albertaine prenait alors l’avance 9-7.

Au deuxième quart, les deux formations se sont échangées les politesses. Hugo Richard a rejoint Julian Bailey sur 21 verges alors que le quart des Dinos Andrew Buckley a atteint Brett Blaszko 14 verges plus loin. Les pénalités ont été coûteuses pour Laval qui s’est vu annuler un toucher en plus d’avoir permis à Calgary de s’approcher, ce qui a mené au touché de Blaszko. C’était alors 16-14 pour les visiteurs.

La deuxième demie fut la plus productive sur le plan du nombre de points marqués par la troupe de Glen Constantin. Au troisième quart, Boris Bede a réalisé un placement en plus de récolter un simple. Le porteur de ballon des Dinos Mercer Timmis a gardé les siens dans le match avec une course de 12 verges. Trente-trois secondes plus tard, Hugo Richard et Benoît Gagnon-Brousseau ont réalisé un jeu de passe et course de 100 verges pour donner l’avance aux Lavallois, avance qu’ils n’ont jamais perdue. « J’ai vu que j’étais libre et j’ai vu du vert devant moi. J’ai décampé », a expliqué le receveur recru.

Le quatrième quart fut l’affaire de la défensive qui n’a accordé aucun point. Vincent Alarie-Tardif a ajouté un toucher et Bede un placement de 18 verges pour concrétiser la victoire.

Un baptême de feu pour plusieurs

Hugo Richard est du nombre des joueurs qui en étaient à leurs premières armes samedi. Dans l’ensemble, il s’est dit assez content, mais pas satisfait en ajoutant que l’important était la victoire : « Ça ne pourra pas être ça tout le temps. Je me donne 7/10 ». Pour lui, la glace est brisée : « L’expérience va servir beaucoup pour la semaine prochaine », a-t-il expliqué en faisant référence à l’ouverture de la saison régulière.

Pour le porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif, ce fut aussi une bonne première expérience, mais « il ne faut jamais être satisfait ». Il a terminé la rencontre avec un touché et pourra continuer à se battre pour un poste en l’absence de Maxime Boutin et Guillaume Bourassa la semaine prochaine.

À sa quatrième année d’éligibilité, le joueur de Loretteville Pierre-Luc Vallée a vécu une autre sorte de début, lui qui est passé de receveur de passe à demi-défensif. Vallée n’a pas trouvé sa performance irréprochable en raison du peu de temps de réaction donné par les Dinos : « Je n’avais jamais joué à la défense. Ce n’est vraiment pas pareil et c’est beaucoup d’apprentissage ». Il a réussi quatre plaqués, dont deux sacs du quart pour des pertes de 17 verges.