Alors qu’on s’attendait à un duel de titans, le Rouge et Or a eu le meilleur sur ses rivaux de toujours, les Carabins de l’Université de Montréal, samedi soir dernier au stade TELUS-Université Laval. Ce faisant, la formation lavalloise pousse sa séquence de victoires consécutives à domicile à 66, rien de moins !

Le Rouge et Or n’a pas mis beaucoup de temps à s’inscrire au pointage alors que Boris Bede, le botteur de la formation lavalloise, a marqué un simple sur le botté d’envoi du match. Les deux équipes se sont ensuite échangé un touché chacun. En retard d’un seul point à la fin du premier quart (8-7), les Carabins connaissaient un départ canon.

Mais cela ne dura pas. Au deuxième quart, les Bleus ont rapidement concédé un touché de sureté à la suite de l’excellent travail de Boris Bede. Peu après, ce dernier creusait l’avance du Rouge et Or de trois autres points avec un placement. C’est alors qu’Hugo Richard, le quart-arrière partant du Rouge et Or, a réalisé une faufilade d’une verge bonne pour un majeur. L’avance des siens (20-8) était dorénavant de 12 confortables points.

Dès la reprise des hostilités au troisième quart, Montréal a profité des largesses de la défense lavalloise en marquant un touché de sûreté, bon pour deux points. Mais c’était sans compter sur l’excellente passe de 18 verges d’Hugo Richard à Julian Bailey qui portait l’avance du Rouge et Or à 27-10. Avant la fin du match, Hugo Richard lançait une passe de 20 verges à Félix Faubert-Lussier et Bede ajoutait deux placements. À 40-13, l’issu du match était scellé.

Hugo Richard continue d’impressionner

En lutte pour le poste de quart-arrière partant avec Alex Skinner, suspendu pour encore un match, Richard a dominé la défensive montréalaise. En effet, il a complété 23 des 31 passes tentées pour un gain total de 371 verges. Le principal intéressé est le premier surpris de sa performance et de celle de ses coéquipiers : « Je ne m’attendais pas du tout à ça! La foule. L’équipe. Tout allait bien ! »

Selon Justin Éthier, le coordonnateur à l’attaque du Rouge et Or, le poste de partant n’est toutefois pas assuré. « Pour un quart recru [Richard] a vraiment fait du bon travail. On va y aller une gameà la fois. On ne veut pas brûler les étapes », explique-t-il.

Hugo Richard prendra à nouveau le départ samedi prochain alors que le Rouge et Or croisera le fer avec le Vert et Or à Sherbrooke. Ce sera sa dernière chance de se faire valoir avant le retour au jeu d’Alex Skinner.

Des revirements qui coûtent cher

Si les Carabins ont entamé la rencontre en lion, les nombreux revirements desquels ils ont été victimes ont grandement refroidi leurs ardeurs. « Les deux revirements et le placement raté nous ont fait mal, je suis très déçu », avoue l’entraîneur-chef Danny Maciocia.

Gabriel Cousineau, son quart-arrière partant, va dans le même sens en ajoutant que les pénalités aussi leur ont nui : « Les pénalités ont fait mal. C’est plate de partir fort et de ne pas être constant ».

Les Carabins auront néanmoins la chance de se reprendre contre le Rouge et Or lors du dernier match de la saison au Centre d’éducation physique et des sports de l’Université de Montréal (CEPSUM). Ce dernier promet de se transformer en véritable guerre de tranchées.


QUELQUES STATISTIQUES

  • 17 123 spectateurs étaient présents au Stade Telus, c’est la meilleur foule de l’histoire du Rouge et Or pour un match en soirée
  • Le Rouge et Or n’a pas perdu contre les Carabins depuis le 13 octobre 2012 (Défaite de 23-20 à Montréal)
  • Laval tente de devenir la première équipe à gagner la Coupe Vanier trois ans de suite
  • Le Rouge et Or n’a mis que six secondes à s’inscrire au pointage (Simple de Boris Bede)