En demi-finale québécoise, le Rouge et Or football a annihilé les Stingers de Concordia par la marque de (74-18) au Stade Telus-UL. Avec une 70e victoire de suite sur son terrain, Laval se qualifie pour la finale québécoise de la Coupe Dunsmore samedi prochain.

La troupe de Glen Constantin n’a mis que 31 secondes à mettre les premiers points au tableau. Sur le botté d’envoi du match, Anthony Dufour a amené le Rouge et Or tout près de la zone des buts. Hugo Richard a rejoint Benoît Gagnon-Rousseau sur 17 verges pour le touché.

Au premier quart seulement, Laval a marqué trois autres touchés. Hugo Richard a d’abord rejoint Guillaume Bourassa sur huit verges avant de rejoindre la recrue Tyrone Pierre sur 25 verges. L’autre touché est survenu sur les unités spéciales quand Vincent Desloges a bloqué le dégagement des Stingers et qu’il a réussi a ramené le ballon dans la zone des buts. Boris Bede a ajouté deux placements pour faire 36-0 après 15 minutes de jeu.

Hugo Richard a continué son travail de démolition au quart suivant en rejoignant Étienne Moisan sur 18 verges et Matthew Norzil sur 12 verges. Christopher Amoah a marqué un majeur au sol et Boris Bede a ajouté un placement pour faire 60-0 Laval. Pour le quart-arrière du Rouge et Or, c’était la fin du match avec 14 passes réussies sur 17 pour 228 verges et cinq passes de touchés.

La deuxième demie est allée dans le même sens. Le Rouge et Or a ajouté deux autres majeurs par l’entremise de Christopher Amoah sur cinq verges et par une passe de 55 verges de Charles Lambert, venu en relève à Hugo Richard, que Félix Lechasseur a capté pour le touché. C’était alors 74-0.

Les Stingers ont réussi à répliquer en fin de match avec trois touchés, dont deux à Alexis Bailey. L’autre fut l’œuvre de Jean-Christophe Benny pour Concordia qui voit ainsi sa saison prendre fin.

Baptême de feu

Pour plusieurs joueurs du Rouge et Or, il s’agissait d’un premier match en séries éliminatoires au niveau universitaire.

Hugo Richard a une fois de plus dominé, si bien que les entraîneurs ont choisi de le retirer en deuxième demie. Pour le jeune quart, le pointage n’avait aucune importance, mais il fallait une victoire pour rebondir de la défaite de la semaine passée : « On était gonflé à bloc! Il fallait repartir du bon pied. C’était vraiment dur d’être contre nous aujourd’hui. » Le coordonnateur de l’offensive Justin Éthier y allait dans le même sens : « Hugo a bien rebondi. Il a fait les jeux » a-t-il expliqué. « La motivation était à son top. On voulait jouer agressif en partant ».

Pour le receveur recrue Tyrone Pierre, le match était très spécial parce qu’il s’agissait de son premier comme partant. Il en a profité pour marquer son premier touché dans l’uniforme du Rouge et Or : « J’étais très excité de jouer avec les vétérans. Hugo m’a donné une chance et tout ce que je me disais c’est qu’il ne fallait pas que je l’échappe! »

Le natif d’Ottawa a ajouté que la foule était vraiment en feu et qu’être à la maison va beaucoup aider la semaine prochaine.

Une finale québécoise entre les rouges et les bleus

Les amateurs de football universitaire auront de quoi se mettre sous la dent pour le match de la Coupe Dunsmore samedi prochain puisque les Carabins de Montréal seront les visiteurs au Stade de l’Université Laval.

Les grands rivaux du Rouge et Or se sont mérité une place en finale québécoise avec une victoire de 40-13 face au Vert et Or de Sherbrooke.

L’Université de Montréal pourrait toutefois être privée de son receveur étoile Mikhaïl Davidson, blessé.

Grâce à son premier rang en saison régulière, Laval recevra la finale samedi à 13 h.