«On les connaît, on a joué contre eux au tournoi Interlock. C’est une équipe qui est à son apogée qui aligne deux joueuses de cinquième année. Ce sera un bon challenge pour entamer le tournoi», anticipe Alain Pelletier, l’entraîneur-chef du Rouge et Or. Le 19 novembre dernier, l’Université Laval avait battu les Varsity Reds en quatre manches (21-25, 25-23, 25-16, 25-21).

«On a déjà vécu des gros moments comme ça, c’est un Championnat canadien comme les autres sauf qu’on va être devant notre foule. On va devoir faire face aux mêmes ballons, aux mêmes attaques», a étayé l’attaquante du Rouge et Or, Marie-Christine Mondor. «À chaque Championnat canadien, la compétition est féroce. La foule va nous propulser», a décrit Mélanie Savoie, qui complète elle aussi sa carrière universitaire.

Alain Pelletier mise d’ailleurs sur l’expérience de ces deux joueuses pour donner le rythme à son équipe. «Elles ont donné le ton toute l’année.» Même si les deux concernées insistent que «beaucoup de filles ont l’expérience des gros événements au collégial», la passeuse et capitaine Sarah Létourneau-Lévesque rappelle «qu’une bonne marche sépare les championnats collégiaux du Championnat canadien universitaire.» Néanmoins, l’étudiante en physiothérapie soutient que l’objectif est de gagner. «C’est facile à dire, mais toute l’équipe y croit.» «Les 18 filles sont des battantes, des guerrières», a illustré Marie-Christine Mondor.

Le château fort du volleyball

Alain Pelletier pense que la foule sera présente en grand nombre pour souffler dans les voiles du Rouge et Or. «Il va y avoir beaucoup de monde, avec trois équipes du Québec, on va voir de la solidarité. Sherbrooke a une équipe très émotive et Montréal a des choses à se faire pardonner.» Le Vert et Or affronte UBC à midi vendredi, alors que les Carabins se frotteront aux Pandas de l’Alberta à 14h. UBC  pourrait établir un record canadien en remportant le championnat, les Thunderbirds ont déjà remporté le titre sept fois, à égalité avec l’Alberta et Winnipeg.

Le directeur du programme d’excellence du Rouge et Or, Gilles Lépine, anticipe également une bonne réponse de la part «de la meilleure foule de volleyball au Québec.» En effet, l’organisation prévoit recevoir de 6000 à 8000 spectateurs tout au long du tournoi, avec une capacité de 3000 spectateurs au stade couvert du Peps. CHYZ présentera les quatre duels de quart de finale ainsi que la finale et tous les matches sont webdiffusés au rougeetor.tv.

Crédit photo : Didier Ouellet.