Cette saison, l’équipe masculine de volleyball de l’université Laval pourra compter parmi ses rangs le jeune prodige, Tommy Bélisle. Celui qui a mené en 2010 le collège Limoilou au titre de champion canadien, tout en étant recruté sur l’équipe d’étoiles à 3 reprises en autant de saison, se dit ravi de son arrivée avec le Rouge et Or. «Avec le retour de presque tous les joueurs, je crois que la saison régulière devrait assez bien se dérouler. Personnellement, j’espère intégrer l’alignement partant le plus rapidement possible et pouvoir aider au mieux mon équipe lors du championnat canadien.» 

Le jeune homme, caressant le rêve d’évoluer un jour aux côtés des meilleurs joueurs du pays afin de défendre ces couleurs sur la scène internationale, n’a donc qu’un objectif en tête: les grands honneurs. Rien de surprenant quand on sait que le pierrevilien a participé, en début août, aux Mondiaux pour la formation junior. Sur les 47 joueurs qui ont fait le camp, 14 ont eu l’occasion de s’entraîner tout l’été avec l’équipe pour finalement en conserver que 12, dont lui. « Je suis très content, dit-il, je ne savais pas si j’allais être de l’alignement partant et finalement je n’ai été laissé de côté que 2 sets dans le tournoi. » En seconde position lors des qualifications de la conférence Amérique du Nord, Central et Caraïbe, le Canada a dû se contenter de la 11ème place à Rio de Janeiro. Quelque peu déçu, Bélisle avoue : « Les résultats d’équipe n’ont pas été aussi bons que prévus. » 

Parions que prochainement, le jeune homme aura la chance de faire valoir une fois de plus tout son savoir-faire, mais cette fois, avec le Rouge et Or. Son objectif de remporter le championnat canadien avec la formation lavalloise pourrait se réaliser dès l’an prochain avec un groupe de joueurs aussi talentueux. La saison promet donc d’être relevée et l’intensité n’est pas prête à quitter les terrains du PEPS.