C’est devant plus de 16 000 spectateurs et arborant un tout nouvel uniforme noir que l’équipe de l’Université Laval l’a emporté 24 à 14 contre la troupe de Danny Maciocia.

Après une performance en dent de scie contre Concordia la semaine dernière, les entraîneurs et joueurs ont semblé satisfaits de leur performance : «Malgré notre difficulté à débuter la rencontre, nous sommes contents du caractère des joueurs» a déclaré l’entraîneur chef Glen Constantin.

L’université laval s’est rapidement inscrite au tableau de pointage avec un placement de 41 verges de Boris Bede qui en était à son deuxième départ comme partant avec le Rouge et Or. Peu de temps après, Frédéric Plesius a intercepté une passe du quart arrière Yan Cyr venu en relève à Alexandre Nadeau-Piuze sonné après un dur contact. Malgré un temps de possession près de trois fois inférieur à Montréal, les locaux avaient les devants 10-0 après un quart.

Au quart suivant, l’équipe de Québec s’est approprié le temps de possession, mais c’est plutôt l’adversaire qui s’est le plus affiché au pointage avec deux touchés à quatre minutes d’intervalle. Tout d’abord, le quart Nadeau-Piuze, avec une faufilade d’une verge, et puis Felix Prévost après avoir accepté une passe de 29 verges pour donner les devants aux Carabins.  

La foule locale était très présente et très bruyante : «les partisans sont incroyables et donnent beaucoup d’énergie aux joueurs» a déclaré le porteur de ballon Sébastien Levesque qui a marqué un touché avec une course d’une verge en toute fin de première demie.

Cette énergie a été plus que bénéfique, car avec la course de Levesque, le pointage était 17-14 pour Laval qui n’a plus jamais regardé derrière. C’est Guillaume Rioux qui est venu clore le dossier en attrapant la passe de neuf verges du quart-arrière Bruno Prud’homme. «J’étais beaucoup plus à l’aise dans ma pochette, j’ai fait de meilleurs lancers et je suis très content de l’exécution de notre offensive. On est dans la bonne direction et une étape plus près de ce que l’on veut accomplir cette saison».

Le reste de la partie fut l’affaire de la défensive et des unités spéciales du Rouge et Or. Malgré leurs efforts, les protégés de Maciocia n’ont pas été en mesure de renverser la vapeur et de créer une surprise au stade du PEPS. Avec cette victoire, le Rouge et Or reste donc invaincu après deux rencontres et affrontera le Vert et Or à Sherbrooke, samedi le 17 septembre.

Crédit photo : Josée Normandeau, Sébastien Lévesque