L’Impact de Montréal, qui dispute sa toute première saison dans la Major League Soccer (MLS) a subi la défaite, samedi soir, contre le Fire de Chicago. L’Impact se retrouve présentement au septième rang du classement avec une récolte de 39 points.

Raphaël Bergeron-Gosselin

Seuls les cinq premières équipes peuvent participer aux séries éliminatoires de la ligue. Les formations qui se retrouvent en cinquième et sixième positions possèdent respectivement 44 et 42 points avec deux rencontres de plus à disputer que les Montréalais. Il ne reste que quatre rencontres au calendrier de saison régulière de l’équipe de Joey Saputo.

La rencontre avait pourtant bien débuté, alors que les deux formations s’échangeaient les chances de marquer. Les deux équipes ont retraité au vestiaire avec une égalité de 1 à 1. L’entraîneur Jesse Marsch a compris que son équipe avait grandement besoin d’un but et a remplacé des défenseurs par des joueurs plus offensifs. Stratégie qui aurait pu fonctionner, mais pas cette fois. Le 11 Montréalais a, par la suite, totalement oublié la défensive et offert deux buts au Fire.

La formation peut tout de même se consoler en se disant que pour une première année dans une ligue d’un tel calibre, c’est mission accomplie.