Le Rouge et Or n’a eu pratiquement aucune difficulté à disposer des Gaiters de Bishop’s 72-15 samedi au Coulter Field de Lennoxville. L’équipe de l’Université Laval en a d’ailleurs profité pour battre quelques records.

Pourtant, le match avait débuté sur une note égale pour les deux équipes. Si Hugo Richard n’a mis que 1 min 11 s pour rejoindre Félix Faubert-Lussier sur 32 verges, Bishop’s a répliqué cinq minutes plus tard avec une passe de Shane McDonald à Ronlee King-Fileen, donnant ainsi temporairement l’avance aux locaux. La différence est venue de la jambe de Boris Bede avec deux placements. Fin du premier quart : 15-8 en faveur de Laval.

Après un autre botté de précision de Bede, Shane McDonald a rejoint Nathan Heather pour ramener le score à 18-15. La suite fut unilatérale. Avant la fin de la première demie, Félix Faubert-Lussier a marqué son deuxième touché sur 56 verges, Boris Bede a ajouté trois placements pour neuf points et le demi défensif Vincent Chabot a retourné une interception sur 38 verges, portant ainsi le score à 43-15 Laval. Au deuxième quart seulement, Laval n’a récolté rien de moins que 28 points.

La deuxième demie est allée dans le même sens. Le porteur de ballons Guillaume Bourassa a couru sur 39 verges pour un majeur, Faubert-Lussier a marqué son troisième touché du match, Boris Bede a ajouté deux autres placements et Gabriel Gladu-Fortier a couru sur trois verges en relève à Hugo Richard pour une récolte offensive de 646 verges et 72 points.

Malgré cette domination, Hugo Richard reste humble. « J’ai fait quelques erreurs, mais en général, ça s’est bien passé », explique le quart-arrière. Ce dernier est d’ailleurs arrivé sept verges en deçà du record d’équipe de 416 verges par la passe de Mathieu Bertrand réalisé en 2003. Félix Faubert-Lussier, son receveur de prédilection, était très satisfait de sa performance avec le quart de première année : « On a une bonne chimie ! Les deux on veut ce qu’il y a de meilleur pour l’offensive de Laval. »

Cette victoire permet au Rouge et Or d’égaler le record canadien de 21 victoires consécutives des Marauders de McMasters en 2011-2012.

Une « bataille » de botteurs

Le vent soufflait très fort sur Coulter Field samedi après midi. Lors de ces situations, le rôle du botteur devient primordial pour la bataille de positionnement sur le terrain. Boris Bede du Rouge et Or excelle à ce niveau depuis son arrivée avec l’équipe. Avant le match, le Français avait réussi les cinq bottés de précisions qu’il avait tentés jusqu’à ce jour.

Sa nouvelle marque de huit placements réussis en tant de tentatives constitue désormais un record d’équipe. L’ancien record de sept appartenait à Christopher Milo en 2008 contre Concordia. « Je suis resté concentré. Quand tu arrives à quatre ou cinq, tu te dis que tu ne peux pas arrêter », a expliqué Bede. De son propre aveu, le fort vent qui balayait le terrain l’a forcé à raccourcir ses bottés.

Vincent Dubé, l’opposant de Boris Bede chez les Gaiters, n’a pas eu autant de chance. Le botteur de première année a entre autres vu l’un de ses dégagements toucher directement le joueur devant lui, permettant au Rouge et Or de reprendre le ballon en bonne position. Ce ne fut d’ailleurs pas le seul botté raté par Dubé, profitant chaque fois à la troupe de Glen Constantin.

Laval reprendra l’action samedi après-midi au Stade TELUS-Université Laval en recevant les Redmen de McGill.