Élections partielles dans Jean-Talon

 

 

 

Étudiant à la maîtrise en sociologie, Marc-André Gauthier a commencé à s’impliquer dans le parti fondé par Françoise David et Amir Khadir dans l’association du parti à l’UL. Il a également étudié en économie.

Gauthier est farouchement opposé aux PPP instaurés par le gouvernement Charest lors de son premier mandat en 2003 : «À long terme, les PPP vont nous coûter cher. Ça va diminuer l’accès aux services, surtout en santé. Il y en a qui veulent faire de l’argent sur le dos des personnes malades», dit-il. Le candidat milite pour la création de Pharma Québec, qui permettrait aux Québécois de réduire le coût des médicaments de 50%. Selon lui, «Québec Solidaire est le seul parti qui s’occupe des inégalités sociales qui sont de plus en plus grandes, malgré une croissance économique continue.»

Au cours de son discours d’investiture, le candidat a vivement dénoncé la hausse des frais de scolarité ainsi que l’aval donné par le gouvernement Charest au projet Rabaska. Il a également mis l’accent sur le fait que, pour lui et son parti, la souveraineté du Québec reste nécessaire.