Un hiver sous le signe de la coopération internationale

Chaque année, Ingénieurs sans frontières (ISF) envoie plusieurs volontaires dans les pays les plus pauvres de la planète afin d’apporter des solutions durables aux problèmes de l’eau et de la faim. En 2007, ISF a envoyé plus de 25 stagiaires à long terme, soit pour une période minimale d’un an. Avec l’événement Massif sans frontières, la section ISF espère envoyer deux volontaires au Burkina Faso et au Mali. «L’idée est de récolter des fonds pour des stages de coopération internationale en Afrique. Les stages consistent en du renforcement de capacité. Le but n’est pas nécessairement d’arriver avec des machines et de construire des puits. L’objectif premier est de renforcer les capacités des organisations locales là-bas. On a des étudiants, gradués ou pas, qui eux vont soutenir des projets là-bas. Ils deviennent directeurs ou coordonnateurs», fait savoir François Coderre, co-président de l’événement.

Ces stages à long terme s’adressent principalement aux étudiants gradués ou aux étudiants à la maîtrise. «ISF envoie des stagiaires, mais pour les étudiants gradués, c’est plus qu’un stage, c’est en quelque sorte un placement, un placement à long terme», ajoute Maxim Fortin, aussi co-président de Massif sans frontières. Pour l’événement, ISF Laval espère amasser pas moins de 20 000$. Plusieurs activités auront lieu tout au long de cette journée pour y arriver. Les Vulgaires Machins se produiront en spectacle en début de soirée.

Journée jeunesse
ISF section Laval accueillera également les jeunes de secondaire 1 à 5 au cours de la prochaine semaine du développement internationale qui se tiendra au début du mois de février. Cette semaine, organisée par le Partenariat pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (POMD) qui regroupe une quinzaine d’organisations, permettra de mettre en lumière plusieurs enjeux de la coopération internationale. «Il y aura différentes activités au cours de la semaine à différents endroits sur le campus. Le rôle de l’ISF dans tout cela est de s’occuper de la journée jeunesse. Au cours de cette journée, plusieurs centaines d’étudiants du secondaire vont venir participer à des ateliers sur le développement international», dit Maxim Fortin. De cette façon, les jeunes en apprendront sur des problématiques telles que l’accès à l’eau potable, la précarité alimentaire et la consommation durable, via des ateliers interactifs et des conférences.

Massif sans frontières : www.massifsansfrontieres.com/