L’Association des étudiants et étudiantes inscrits aux études supérieures ( AÉLIÉS ) tiendra son pré-sommet sur l’éducation du 25 au 27 novembre prochains. La grande réflexion sera suivie d’une assemblée générale le 28 novembre, question d’entériner les positions à défendre au Sommet national organisé par le Parti québécois.

David Rémillard

L’AÉLIÉS a séparé son sommet en quatre ateliers bien distincts, chacun traitant d’un enjeu jugé primordial par les exécutants de l’association de deuxième et troisième cycles. «On a voulu tout couvrir», explique Patrice Vachon, président de l’AÉLIÉS, mais les quatre axes jetteront les bases sur ce que défendra l’organisation au Sommet sur l’éducation prévu par le PQ en mars 2013.

Les quatre thèmes de réflexion sont le financement des universités, la gouvernance universitaire, les frais de scolarité et l’aide financière aux études. Selon Patrice Vachon, il n’est pas impossible que les discussions ratissent plus larges, tout dépendant de la volonté des participants.

Les ateliers seront d’une durée de trois heures chacun et les quinze dernières minutes serviront de synthèse. Pour favoriser la participation étudiante, chaque atelier, format table ronde, sera présenté deux fois.

Une atelier est en quelque sorte une mini assemblée générale, mais sans pouvoir décisionnelle, explique le document de l’AÉLIÉS. La synthèse à la fin de chaque discussion servira plutôt de document support en vue de l’assemblée générale du 28 novembre, où seront adoptées toutes les positions que défendra l’AÉLIÉS au Sommet sur l’éducation.

Toute la communauté universitaire est invitée à participer aux activités comme observateur, mais seuls les étudiants aux cycles supérieurs auront droit de vote.