Décidément les assemblées générales n’avaient pas la cote la semaine dernière. Seule une vingtaine de membres de la communauté universitaire se sont présentés à l’assemblée générale annuelle des membres de l’Université Laval mercredi dernier.

David Rémillard 

Selon nos sources, l’Assemblée générale ne figurait pas sur le calendrier universitaire le jour même de la tenue de la réunion annuelle. Selon les statuts de l’Université Laval, il est pourtant obligatoire d’annoncer sa tenue 15 jours avant via les organes de communication de l’institution. Son existence ne serait apparue que quelques heures avant la réunion, tenue à 14h au pavillon La Laurentienne.

L’assemblée générale est le moment pour tous les membres de l’Université Laval, soit les étudiants, les professeurs, les chargés de cours et les membres de la direction, de faire le point sur les enjeux et les prises de décision du campus.

La CADEUL, qui avait dépêché quelques-uns de ses membres, tout comme l’AÉLIÉS, a déploré le manque de promotion de l’Université Laval. «On trouve cela dommage qu’il n’y ait pas eu plus de promotion ou d’invitation de la part de l’UL», a lancé Romain Thibaud, vice-président aux communications de la CADEUL.

La vice-rectrice aux Finances de l’Université Laval, Josée Germain, a notamment présenté les états financiers, lesquels sont disponibles sur le site web de l’établissement.