Près de cinq mois après son ouverture, la CADEUL inaugurait le 25 août dernier le Centre de la Petite Enfance (CPE) Le Petit Campus au Super-PEPS de l’Université Laval.

« C’est un projet qui tient à cœur aux étudiants de premier cycle », rappelle Thierry Bouchard-Vincent, président de la CADEUL. En effet, les étudiants membres ont financé à hauteur de 5 $ par session depuis 2011 ce projet cher à la CADEUL. Cette cotisation a permis de démarrer le projet. Le recteur de l’Université Laval, Denis Brière, s’est d’ailleurs dit heureux de constater la générosité des étudiants de financer la garderie pour augmenter la qualité de vie des étudiants sur le campus.

Garderie UL- Alice Chiche-1

Photo : Alice Chiche

À l’automne 2014, les étudiants de premier cycle avaient rejeté à 45,92 % le financement des opérations du CPE jusqu’en 2019. L’ancienne présidente de la CADEUL, Caroline Aubry, avait alors laissé entendre qu’à défaut d’obtenir une subvention gouvernementale, les coûts seraient plus élevés pour les étudiants.

Après que la CADEUL ait reçu le feu vert en février 2014, le ministère de la Famille du Québec a retiré sa subvention en avril de la même année une fois le premier budget libéral déposé. Or, sans crier gare, le gouvernement s’est rétracté à la fin de l’année et a finalement alloué 50 places subventionnées.  

Un projet qui répond à un besoin

« La conciliation étude-travail continue d’être une priorité pour la CADEUL et personne ne devrait choisir entre deux projets de vie, soient celui d’être un étudiant ou d’être un parent », défend Thierry Bouchard-Vincent en point de presse.

La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a quant à elle rappelé la volonté du gouvernement du Québec de voir s’installer partout en province des CPE semblables à celui-ci puisqu’ils « ressemblent à la population du Québec ». Elle réitère l’importance de donner des services adaptés à une clientèle atypique comme les étudiants en raison des horaires de cours qui varient.

Selon Thierry Bouchard-Vincent, la flexibilité des horaires et les heures d’ouverture de la garderie permettent aux étudiants-parents de concilier plus aisément les études et leur rôle de parent. La garderie est ouverte dès tôt le matin jusqu’à 22 h et des parents peuvent confier leur enfant pour une demi-journée s’ils le désirent.

« Comme on a ouvert au printemps dernier, c’est encore peu connu comme installation. On veut faire la promotion [de la garderie] cet automne auprès de la nouvelle cohorte », rappelle le président de l’association étudiante. Il laisse d’ailleurs entrevoir l’ouverture de la CADEUL à travailler sur un projet de halte-garderie pour les enfants plus vieux que l’âge préscolaire.  

La garderie crée 17 nouveaux emplois et 50 nouvelles places à contribution réduite. Les places subventionnées sont accordées en priorité aux étudiants-parents, mais les services demeurent accessibles à l’ensemble de la communauté universitaire.  

Les enfants qui fréquentent la garderie ont accès aux installations du Super-PEPS, en plus de la médiathèque à la bibliothèque du pavillon Jean-Charles-Bonenfant.