Depuis sa création en janvier 2016, l’organisme pivot en santé cardiovasculaire, Partenariat Santé, s’intègre progressivement dans le paysage de la grande région de Québec. En plus des séances traditionnelles, l’organisme développe actuellement un comité de recherche.

Le 6 avril prochain, l’équipe sera présente à la pharmacie Jean Coutu de Saint-Nicolas afin d’offrir une dernière séance avant la rentrée universitaire 2017. Les bénévoles sont tous des étudiants du domaine des sciences de la santé (ergothérapie, kinésiologie, médecine, nutrition, pharmacie, sciences infirmières, physiothérapie, etc.).

Après plus d’un an d’existence, le groupe attire le regard de différentes organisations et son influence ne cesse de grandir. Cette dynamique a poussé le fondateur de l’organisme, Mathieu Allard, à vouloir aller encore plus loin dans ses démarches, notamment avec la présence d’un nouveau comité de recherche.

« On s’intéresse à ce volet en fonction des différentes données que l’organisme pivot en santé cardiovasculaire récolte depuis ses débuts. On veut se faire une base de données, pouvoir l’utiliser et enfin déterminer certaines tendances plus concrètement », précise l’adjointe du fondateur, Véronique Chouinard.

Hors des sentiers battus

Depuis novembre dernier, Partenariat Santé a réussi à aller chercher une centaine de participants supplémentaires en l’espace de trois séances, à plus petite échelle, tout en touchant à différents environnements.

Leur dernière séance a eu lieu au Centre de Développement de la Formation et de la Main-d’œuvre Huron-Wendat à Wendake. Elle a permis à la dizaine de bénévoles présents durant l’événement de dépister des personnes avec des tensions artérielles élevées des glycémies au-dessus de la normale.

« Pas beaucoup d’individus ont accès à des médecins de famille au sein de Wendake », soutient Mathieu Allard, fondateur de Partenariat Santé.

Un travail estival

Même si le calendrier de Partenariat Santé concorde avec celui de l’Université Laval, M. Allard soutient que la période estivale va être un moment crucial pour son organisme. En effet, de nombreuses expansions sont à prévoir aussi bien au niveau de la recherche, des séances que des partenaires.

Dans les prochaines séances en pharmacie, comme durant celle du 6 avril prochain sur la Rive-Sud, Partenariat Santé s’intéresse à prendre des mesures de la glycémie et du cholestérol. Il s’agit de mesures biochimiques qui sont objectives. Selon Mathieu Allard et Véronique Chouinard, le fait d’avoir accès à des mesures exactes pousse davantage les personnes à s’attarder aux résultats et ainsi modifier leurs habitudes de vie.

L’organisme va poursuivre ses visites dans plusieurs milieux au courant de la prochaine année : l’Université Laval (PEPS), les centres de formation, les centres commerciaux, les entreprises privées et les résidences pour personnes âgées.

Des rencontres fonctionnelles

Lors d’une séance, les individus doivent répondre à un questionnaire de 15 questions qui traitent de facteurs que les membres de Partenariat Santé peuvent modifier. « On touche à l’activité physique, l’alimentation (sodium, le niveau de gras, fruits et légumes), le tour de taille, la tension artérielle, le tabagisme et l’alcoolisme », précisent conjointement Mathieu Allard et son adjointe Véronique Chouinard.

Le questionnaire permet de dresser le portrait de la personne qui vient à la rencontre des étudiants bénévoles lors des différentes séances. Ces derniers peuvent ensuite évaluer rapidement les facteurs de risque.

Reconnaissance

L’organisme Partenariat Santé a été récemment récipiendaire de plusieurs prix au sein de la scène universitaire.

  • Prix du citoyen de la Faculté de médecine (RÉMUL) – bourse de 2000 $. Cette bourse a permis à Monsieur Allard de s’équiper de deux iPad afin de pouvoir informatiser les différentes séances. Ainsi, cela permettra une compilation des résultats afin de démontrer les effets des différentes séances.
  • Gala de la relève en Or (COOP Zone) – lauréat dans la catégorie « Sensibilisateurs »

M. Allard compte participer à d’autres galas et événements qui soulignent l’implication de projets étudiants. Partenariat Santé sera également présent au sixième congrès de l’ICCR (Chronic Societal Cardiometabolic Diseases) sur les maladies cardiométaboliques chroniques sociétales.

Cet événement d’envergure internationale regroupe de nombreux médecins et plusieurs organisations médicales internationales. « C’est une belle occasion pour accroître notre visibilité », soutient Véronique Chouinard.