À 10h ce matin, Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval, René Lacroix, vice-recteur adjoint à l’administration et Julie Dionne, directrice du Service des activités sportives étaient réuni.es au pavillon La Laurentienne pour un point de presse concernant la session d’automne. Formules pédagogiques, mesures sanitaires, accès au campus : rien de si nouveau sous le soleil de la Covid-19.

Par Emmy Lapointe, cheffe de pupitre aux arts

Les formules pédagogiques
Cette session, c’est environ 30% des cours qui se donneront en classe, la priorité étant évidemment donnée aux activités pratiques (laboratoires, etc.) et aux étudiant.es de première année (ce qui n’est pas réellement le cas).

Quand on va sur le portail et qu’on affiche notre sélection de cours, on peut voir, à côté des sigles, des lettres entre parenthèses. Voici ce qu’elles signifient.

  • Cours en classe (P) : Cours dont toutes les séances sont données en présence physique des étudiant.es et de l’enseignant.e.
  • Cours présentiez-hybride (H) : Cours composé de séances en classe et de séances à distances (synchrones ou asynchrones).
  • Cours à distance-hybride (Y) : Cours à distance composé de séances à distance synchrones et de séances à distance asynchrones.
  • Cours à distance asynchrone (D) : Cours à distance qui propose des activités que l’étudiant.e réalise à son rythme, à l’intérieur d’un calendrier défini. L’étudiant.e est soutenu.e par un.e enseignant.e et en interaction avec sa cohorte.
  • Cours à distance synchrone (D) : Cours à distance qui propose, chaque semaine de la session, des activités en classe virtuelle à heure fixe et en temps réel. Les séances sont enregistrées et diffusées en différé.
  • Cours comodal (C) : Cours dont les séances sont données en classe et à distance de façon simultanée. L’étudiant choisit chaque semaine le mode de diffusion qui lui convient.

Source : Site de l’Université Laval

L’accès au campus et mesures sanitaires
À partir de la rentrée du 31 août, tous les pavillons seront accessibles comme à l’habitude. Des stations de nettoyage des mains aux entrées des pavillons seront installées si ce n’est pas déjà fait. Des trousses sanitaires composées de lingettes, de désinfectants pour les mains et les surfaces, ainsi que deux masques jetables seront distribuées aux étudiant.es à différentes stations de remplissage.

Le port du couvre-visage est obligatoire en tout temps dans les déplacements et peuvent êtres retirés lorsque la surface de travail (déterminée par des pastilles vertes) a été nettoyée par l’étudiant.e ou l’enseignant.e et que l’on est assis.e. Une vidéo pour mieux comprendre le fonctionnement est disponible.

Le PEPS conservera ses heures d’ouverture habituelle (6h à 23h), et les inscriptions à ses activités ont débuté hier matin. L’accès à la salle d’entraînement sera également possible; certaines machines seront toutefois temporairement inutilisables afin de respecter la distanciation. Comme ailleurs, le port du couvre-visage n’est pas obligatoire lors de la pratique du sport.

La bibliothèque qui, pour l’instant, ne fait que des prêts de documents sur demande, ouvrira elle aussi ses portes. Les étudiant.es pourront y étudier, à un nombre réduit évidemment, et peut-être pas dès la première semaine, mais la bibliothèque sera bel et bien ouverte.

Le Rouge et Or
Aucune décision quant aux sports étudiants n’a encore été prise. Il faudra attendre la fin du mois d’août ou le début septembre pour en apprendre davantage.

La santé mentale dans tout ça ?
On le sait, une session majoritairement à distance, ça entraîne une baisse de motivation et une hausse du sentiment de solitude chez les étudiant.es. On sait aussi que la santé mentale chez les étudiant.es est déjà atteinte comme on sait que les services de soutien psychologiques de l’Université Laval sont déjà saturés en temps normal, alors qu’en sera-t-il cet automne ?

À cette question, il faut le dire, la rectrice n’avait pas vraiment de réponse (mais en même temps, qui en a une?) si ce n’est qu’il faut se rappeler que c’est une situation temporaire, qu’il y aura une vie post-Covid, une vie qu’elle attend avec impatience (nous aussi). Sauf que quatre mois avec l’envie de tout laisser tomber, ça peut être long.

Il y aura toutefois des activités d’intégration virtuelles pour les nouveaux/nouvelles étudiant.es afin de favoriser le sentiment d’appartenance.

Crédit photo : Université Laval